Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées en Pays de la Loire

Les plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées ont été institués en 1996 dans le cadre du "programme d’action pour la diversité biologique en France - faune et flore sauvage" et constituent l’un des outils de la Stratégie Nationale en faveur de la Biodiversité (SNB).

Ils sont élaborés par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie dans le cadre des engagements internationaux de la France pour la conservation de la biodiversité.

 
 

Les plans nationaux d’actions, documents d’orientation pour l’ensemble des partenaires qui participent à leur réalisation, ont pour objectif la conservation des espèces. Ils sont élaborés en tenant compte de la menace aux niveaux national et européen qui pèse sur l’espèce et de la responsabilité patrimoniale de la France par rapport aux effectifs ou à l’aire de répartition mondiale de l’espèce.

Ces plans prennent en compte les dimensions biologique, juridique, économique, sociologique et culturelle pour restaurer une espèce. La mise en œuvre des mesures de conservation s’efforce d’intégrer les nombreux acteurs concernés par la gestion des populations et de leurs habitats.

 
 

Leur élaboration est le résultat de deux constats :

* les actions de conservation sont la conséquence directe de l’analyse des causes de déclin de l’espèce concernée, qui ne sont pas toujours connues ;
* la biologie de la conservation est une science qui dépasse largement le domaine de la biologie classique, elle nécessite donc des compétences très diverses.

 
 

La rédaction d’un plan d’actions est donc collective et est réalisée par un groupe de travail composé de spécialistes et experts dans les différents domaines concernés. Ainsi, un plan d’actions est constitué de deux parties :
* une synthèse des connaissances qui précisera les causes de déclin de l’espèce,
* une partie opérationnelle, qui, après avoir défini la durée du plan, liste par ordre de priorité les actions de conservation à mener, les modalités de leur mise en œuvre, de leur suivi et de leur évaluation, les moyens financiers à y consacrer.

 
 

Le plan d’actions est ensuite mis en œuvre par un animateur désigné et piloté nationalement par une DREAL. Il est souvent décliné au niveau régional. Au terme du plan, d’une durée générale de 5 ans, une évaluation globale est faite. Elle sert de base à la rédaction d’un nouveau plan d’actions si le statut de conservation de(s) espèce(s) concernée(s) le justifie toujours.

 

Liste des espèces présentes en Pays-de-la-Loire concernées par un plan national :
- la Barge à queue noire
- le Butor étoilé
- les Chiroptères (chauves-souris)
- la Loutre d’Europe
- les Maculinea (papillons)
- les Odonates (libellules)
- l’Outarde canepetière
- le Phragmite aquatique
- le Râle des genêts
- le Sonneur à ventre jaune

 
 
Plan national d’actions en faveur des Odonates 2012 - 2015
Les Odonates (c’est à dire les libellules en langage courant) sont des animaux des milieux aquatiques à l’état larvaire. Leur grande diversité témoigne des différents types de cours d’eau et plans d’eau de nos paysages. Les Odonates sont considérés comme des espèces sentinelles, qui alertent sur l’érosion sourde de la biodiversité. Le Plan national d’actions 2011 - 2015 est décliné en Pays de la Loire sur la période 2012 - 2015. Il est animé par le Groupe d’étude des invertébrés armoricains (Gretia).
 
Plan national d’actions en faveur des chauves-souris 2016-2025
Le troisième PNA Chiroptères a été validé en janvier 2017 pour une durée de 10 ans. Il a été rédigé par la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels qui en assure également la mise en œuvre sous le pilotage de la DREAL Bourgogne France Comté.
 
Plan national de gestion de la Barge à queue noire 2015 - 2020
La Barge à queue noire Limosa limosa est une espèce chassable qui fait actuellement l’objet d’un moratoire de sa chasse. Parallèlement, un plan national de gestion (équivalent des plans nationaux d’actions des espèces protégées) a débuté en 2015 et se poursuit jusqu’en 2020 pour tenter d’enrayer le déclin des couples nicheurs en France et de préserver les haltes migratoires et les quartiers d’hivernage. La DREAL des Pays de la Loire est le pilote national de ce plan et la Fédération des chasseurs de Vendée en est l’animateur national.
 
Plan national d’actions des Maculinea 2013 - 2017
Chez les papillons, les Maculinea présentent une biologie très particulière puisque les chenilles ont besoin d’une plante hôte et d’une fourmis hôte. Cette écologie complexe en font des espèces fragiles qui sont en déclin en France. Le Plan national d’actions 2011 - 2015 est décliné en Pays de la Loire sur la période 2013 - 2017. Il est animé par le Conservatoire des espaces naturels des Pays de la Loire.
 
Plan National d’Actions en faveur de la loutre d’Europe : un bilan positif
Les 17 et 18 juin 2016, une centaine d’acteurs concernés par la loutre, issus entre autres du monde associatif, des collectivités, des services de l’État et de bureaux d’études spécialisés, ont tiré le bilan de la mise en œuvre du Plan National d’Action 2009-2015 en faveur de l’espèce. On constate un retour de la Loutre dans plusieurs régions. L’espèce est toutefois encore absente dans le Nord et l’Est de la France. Après la restauration de l’espèce, le second PNA se focalisera sur sa conservation.
 
Journée bioacoustique en faveur du Râle des Genêts
Dans le cadre du Plan National d’Actions en faveur du Râle des genêts, la LPO Anjou et la LPO Champagne-Ardenne, en lien avec leurs DREALs respectives, ont organisé une journée technique sur les suivis bioacoustiques appliqués au cas du râle le jeudi 24 novembre 2016 au lac du Der (Marne).
 
Deuxième plan national d’actions en faveur du Râle des genêts 2013-2018
Le Râle des genêts (Crex crex), oiseau des prairies naturelles des plaines alluviales, connaît un déclin prononcé en France et en Europe depuis le milieu du XXème siècle. Le plan national de restauration 2005-2009 en faveur de l’espèce n’a pas permis l’amélioration de son état de conservation, mais a concouru au ralentissement de l’érosion des effectifs et à limiter la perte des habitats de reproduction du râle. L’évaluation du plan de restauration a été suivie de la rédaction du deuxième plan national d’actions en faveur du Râle des genêts (2013-2018). La DREAL des Pays de la Loire est le pilote national de ce plan et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) - délégation Anjou en est l’animateur national.
 
Plan national d’actions de l’Outarde canepetière (renouvellement)
Pour enrayer la très forte régression de la population d’Outarde canepetière, espèce menacée d’extinction, plusieurs programmes d’actions ont été lancés depuis le début des années 1990, principalement en France à l’initiative de la LPO.
 
Plan national d’actions du Butor étoilé 2008 - 2012
Le Butor étoilé, très menacé au niveau européen, l’est particulièrement en France. En trente ans, l’estimation de la population nicheuse a chuté de 35 à 45 %. L’espèce n’est plus présente que dans 7 régions, sous des effectifs non négligeables dont la moitié du total est concentrée sur le littoral méditerranéen.
 
Plan national d’actions en faveur des Chiroptères 2008 - 2012
Un premier plan national de restauration en faveur des chauves-souris débuté en 1999 s’est achevé en 2003. La Direction de l’Eau et de la Biodiversité du ministère en charge de l’écologie s’est engagé sur un second plan de 2008 à 2012, afin de poursuivre les efforts de restauration et de conservation des populations de chauves-souris vivant en France métropolitaine. Ce plan est actuel en phase d’évaluation.
 
Plan national d’actions pour la Loutre d’Europe 2012 - 2015
La déclinaison régionale du plan a été présentée à la Commission habitats-espèces du CSRPN du 20 novembre 2012 qui l’a validée. Le premier Comité de pilotage régional s’est tenu le 22 janvier 2013. Le dernier copil s’est tenu le 29 février 2016. Un nouveau plan d’actions en faveur de l’espèce devrait voir le jour en 2017 ciblé principalement sur des actions de conservation plus que de connaissance.
 
Plan national d’actions pour le Sonneur à ventre jaune 2013 - 2017
Ce petit crapaud discret est au seuil de l’extinction en région des Pays de la Loire. Il n’est plus présent que dans quelques localités en Sarthe. Pour cette raison, une déclinaison régionale du Plan national d’actions du Sonneur à ventre jaune 2011 - 2015, a été rédigée en 2013. Elle est mise en œuvre sur la période 2013 - 2017 et elle est animée par le Conservatoire régional des espaces naturels.
 
Plan national d’actions du Phragmite aquatique (depuis 2010)
Le Phragmite aquatique Acrocephalus paludicola est le passereau le plus menacé d’extinction en Europe continentale. Il est inscrit en liste rouge mondiale des espèces menacées d’extinction de l’UICN avec le statut d’espèce "vulnérable". L’espèce est migratrice en France et notre pays accueille une majeure partie de la population mondiale en halte migratoire. La première version de ce plan national d’actions, entre 2010 et 2014 a eu pour objectifs principaux de mieux comprendre cette migration et de conserver les sites de haltes migratoires. Depuis 2015, les priorités de ce plan concernent la cartographie des habitats sur les sites de halte pour suivre leur qualité d’accueil, la gestion favorable de la végétation, l’étude de la migration notamment pour fournir des informations d’enjeu international et la communication.