Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Plan national d’actions du Phragmite aquatique (depuis 2010)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 janvier 2015 (modifié le 6 juin 2017)

Phragmite aquatiqueLe Phragmite aquatique Acrocephalus paludicola est le passereau le plus menacé d’extinction en Europe continentale. Il est inscrit en liste rouge mondiale des espèces menacées d’extinction de l’UICN avec le statut d’espèce "vulnérable".

La version 2010 - 2014 de ce plan national d’actions (accessible sur Plans nationaux d’actions Faune sur le site du ministère) a eu pour objectifs principaux de mieux comprendre la migration de l’espèce en France au printemps et en fin d’été, et de conserver le réseau de haltes migratoires qu’elle utilise et qui lui est vital dans cette migration entre les zones de reproduction situées en Pologne, Biélorussie, Ukraine, et les quartiers d’hivernage en Afrique sub-saharienne.

L’animation nationale a été confiée à l’association Bretagne Vivante - SEPNB. Cette association a conduit un programme européen Life-Nature sur cette espèce et sur trois sites de halte migratoire en Bretagne de 2004 à 2009, lui permettant d’acquérir une bonne expérience dans la conservation de cette espèce et de ses habitats en France (accéder au site du Life 2004 - 2009).

L’année 2015 a été consacrée à l’évaluation du PNA.

Les nouvelles priorités fixées en comité de pilotage national du 6 septembre 2016, pour le renouvellement du PNA dans le cadre de la réforme en cours initiée par le ministère, sont :
- poursuivre la cartographie des habitats de l’espèce sur les sites de haltes car la qualité des habitats est déterminante pour l’accueil de l’espèce en France, et, pour ce qui concerne cette espèce uniquement migratrice sur notre territoire, l’évolution des surfaces d’habitats favorables est un indicateur important du PNA ;
- promouvoir des pratiques de gestion de la végétation favorable à l’espèce (et notamment des mesures agri-environnementales adéquates) ;
- poursuivre le suivi de la migration par le biais de stations de baguage de référence pour produire des informations d’enjeux internationaux (qualité annuelle de la reproduction mondiale, tendance des effectifs…) ;
- tenter d’améliorer la prise en compte de l’espèce dans les zones d’hivernage francophone d’Afrique sub-saharienne ;
- mieux communiquer localement sur l’espèce.

 

La région des Pays de la Loire compte annuellement depuis 2001, 40 à 50 % des Phragmites aquatiques capturés en France. On peut noter que cette proportion est restée constante bien que l’effort de capture au niveau national n’ait cessé d’augmenter jusqu’en 2012 au moins. Cette proportion confère ainsi à la région une responsabilité nationale, voire internationale, dans la conservation de l’espèce et de ses habitats.
A ce jour, une cinquantaine de sites de halte a été identifiée en Pays de la Loire ( télécharger le tableau de bord des haltes régionales (format ods - 37.1 ko - 04/01/2017) ).

Pour cette raison, la DREAL des Pays de la Loire s’est dotée d’une déclinaison régionale. Elle a été validée le 9 avril 2013 par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel. Elle est animée par la LPO 44 :

Elle propose des orientations et une série de fiches actions adaptées au contexte régional. Les actions prioritaires de cette déclinaison régionale consistent à :

  • poursuivre l’identification des sites de haltes migratoires par le baguage,
  • dresser la cartographie des habitats de l’espèce sur les sites de halte : télécharger la typologie des habitats au format ods (format ods - 29.1 ko - 06/12/2016) ou pdf (format pdf - 39.6 ko - 06/12/2016) , et télécharger le format de la table attributaire (format xls - 11.5 ko - 01/03/2017) ,
  • mettre à jour les listes d’espèces des sites Natura 2000 abritant le Phragmite aquatique et le prendre en compte dans les Docobs,
  • trouver des solutions aux menaces et notamment l’exploitation intensive des prairies de fauche, le drainage printanier.

Informations internationales :

Comité de pilotage du 13 janvier 2015 :

Comité de pilotage du 01 décembre 2016 :

Cartographie des habitats de l’espèce en Pays de la Loire :

- estuaire de la Loire 2012 : couche SIG à télécharger (format zip - 209.9 ko - 04/01/2017)

Cartographie des habitats du Phragmite aquatique dans l’estuaire de la Loire en 2012 (sources : F. Latraube, LPO44)