Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Des besoins en logements estimés entre 23 000 et 24 000 par an en région Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er juillet 2019 (modifié le 8 octobre 2019)

  Enjeu de l’étude :

Satisfaire les besoins en logements des ménages en faisant converger localement l’offre et la demande est un enjeu fort des politiques publiques de l’habitat mais également des politiques publiques d’aménagement dans leur ensemble.

La connaissance des besoins en logements est une première étape importante pour la mise en œuvre des politiques de l’habitat.

En concertation avec les Directions départementales des territoires (et de la Mer) (DDT-M) et les acteurs locaux de l’habitat, la DREAL Pays de la Loire a ainsi réalisé une étude visant à les estimer à l’horizon 2021.

Cette étude servira de base au dialogue avec les acteurs des politiques locales de l’habitat afin d’apporter la réponse la plus adaptée aux besoins estimés dans chaque territoire.

  Principaux résultats de l’étude :

Au vu des hypothèses retenues, les besoins en logements en région Pays de la Loire sont estimés entre 23 000 et 24 000 logements par an à l’horizon 2021, soit plus de 1 % du parc de logements de 2015.

La publication analyse les besoins en logements sur plusieurs axes et sur plusieurs territoires : par département et par zone d’emploi.

L’estimation des besoins en logements par an et par département :

Près de la moitié des besoins estimés sont recensés dans le département de la Loire-Atlantique.
Les besoins dans les départements du Maine-et-Loire et de la Vendée représentent autour de 20 % des besoins régionaux.
5 % des besoins en logements sont situés en Mayenne et près de 10 % d’entre-eux dans la Sarthe.


Sources : Dreal Pays de la Loire, Otelo – Insee, Omphale 2017
Réalisation : Dreal Pays de la Loire, 2019

L’estimation des besoins en logements par an et par zone d’emploi :

Selon le scénario en hypothèse haute, les besoins iraient de 80 logements par an pour la partie ligérienne de la zone d’emploi d’Alençon à plus de 9 300 logements pour celle de Nantes.
À l’intérieur de cette fourchette, moins de 200 logements par an seraient nécessaires pour répondre aux besoins de sept zones d’emploi.


Sources : Dreal Pays de la Loire, Otelo – Insee, Omphale 2017
Réalisation : Dreal Pays de la Loire, 2019

  Méthodologie employée :

Une démarche nationale :

Le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (MCTRCT), a initié en 2015 une démarche nationale portant sur la territorialisation de la production de logements et plus spécifiquement sur la connaissance des besoins en logements. La DREAL Pays de la Loire s’y est investie dès le lancement. Cette démarche a abouti à la définition d’une méthode et à la sortie d’un outil paramétrable Otelo développé par le MCTRCT et le Cerema.

L’intérêt de la méthode est d’estimer, de façon homogène sur toute la France, l’ensemble des besoins en logements, ceux liés au stock et ceux liés aux flux. Les besoins liés aux flux sont les nouveaux besoins susceptibles d’apparaître du fait de l’évolution de la population et du parc de logements. Les besoins liés au stock proviennent des ménages déjà présents sur le territoire qui ne disposent pas de leur propre logement (sans-abris, ménages vivant dans un logement qui n’est pas le leur) ou souffrent de mal logement (logements insalubres voire indignes, ménages en inadéquation financière ou physique avec leur logement).

L’outil Otelo permet d’estimer les besoins en logements par période de six ans (2015-2021), ce qui correspond à la durée d’un programme local de l’habitat (PLH). La méthode et l’outil ont été déployés dans toutes les régions de France.

La déclinaison en Pays de la Loire :

Les besoins en logements ont été calculés à partir d’éléments recensés (nombre de ménages mal ou non logés en 2015), d’hypothèses (renouvellement du parc et évolution des logements vacants et des résidences secondaires) et sur la base des projections de ménages réalisées par l’Insee Pays de la Loire.

Pour chacune des thématiques, des choix (sources, catégories de populations prises en compte, taux d’effort acceptable…) et des hypothèses sont retenus à l’échelle de la zone d’emploi.

Dans la région Pays de la Loire, les acteurs locaux (EPCI [1], Départements, agences d’urbanisme, ADIL [2], bailleurs, EPF [3], Cerema [4], DDT-M, DDCS [5], etc.) ont été associés à la définition de la majorité des hypothèses (voir encadrés hypothèses et précisions méthodologiques) et aux choix des sources statistiques sous-tendant l’estimation des besoins en logements.

  Documents à disposition :

Les publications relatives à l’étude :

La communication relative à l’étude :

[1EPCI : Établissement public de coopération intercommunale

[2ADIL : Agence départementale d’information sur le logement

[3EPF : Établissement public foncier

[4Cerema : centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

[5DDCS : Direction départementale de la cohésion sociale