Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance, évaluation et développement durable

Publication gestion économe de l’espace et sobriété foncière

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 octobre 2022 (modifié le 18 octobre 2022)

L’artificialisation des sols, la diminution des espaces naturels et agricoles au profit du développement de nouveaux logements et d’activités économiques sont aujourd’hui l’une des causes premières du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité.
Depuis 25 ans, les Pays de la Loire se classent en quatrième position des régions les plus artificialisées.
Cette publication éclaire ces phénomènes qui, de manière contrastée, concernent tous les territoires des Pays de la Loire.

Cette publication apporte une contribution à l’exercice de territorialisation de la trajectoire vers le zéro artificialisation, dans le cadre du schéma régional d’aménagement et de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet).

Citons parmi les principaux enseignements de cette étude :
1. Le territoire régional est plus artificialisé que la moyenne nationale.
2. Il continue de consommer de l’espace plus vite qu’ailleurs.
3. Une consommation dont le rythme a ralenti au cours de la dernière décennie, même si elle demeure élevée.
4. Consommation d’espaces et évolution démographique : des situations disparates au sein de la Région.
5. La capacité à poursuivre le modèle de développement est réinterrogée.

Télécharger la publication au format html :

etat des lieux de la sobriete fonciere en region Pays de la Loire (html) (format zip - 6.3 Mo - 18/10/2022)

[erratum au 18 octobre 2002 : cette publication a été modifiée pour intégrer, premier graphique de la partie 3, les chiffres du millésime 2021]