Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Infrastructures de transport et aménagement
 

RN171 - La déviation de Bouvron

 
 
Inauguration de la déviation de Bouvron le 6 novembre 2019
La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Pays de la Loire, en partenariat avec la mairie de Bouvron, vous invite à l’inauguration de Bouvron.
 
RN171 - Travaux de la déviation de Bouvron

La déviation de Bouvron, d’une longueur totale de 4 km environ, est en cours de réalisation sur un tracé neuf en rase campagne à l’est de l’agglomération, et se raccordera à ses extrémités à 2 sections de la RN171 récemment réaménagées (au sud, la section Savenay - Haut Bezoul en 2008 ; au nord, la section Borsac – Hôtel de France, en 2010). Le tracé est situé sur les communes de Bouvron, Blain et Fay de Bretagne en Loire-Atlantique.

Ce projet s’inscrit dans l’opération d’aménagement de la section Nozay-Savenay, dont les travaux ont été déclarés d’utilité publique en 2001.

 
RN171 – Visite du chantier du 21 décembre 2018
Les travaux de la déviation de Bouvron ont démarré en 2017 et doivent s’achever début 2020. Les gros travaux de terrassement et d’assainissement ont débuté mi-2018 et, grâce à des conditions météorologiques exceptionnelles, les couches inférieures de la structure ont été achevées juste avant l’hiver.
 
Cérémonie de lancement des travaux de la déviation de Bouvron
Les travaux de la déviation de Bouvron ont démarré en 2017. Pour marquer le début du chantier routier, une cérémonie de lancement des travaux été organisée le jeudi 9 novembre 2017 à Bouvron en présence de Monsieur le sous-préfet de Châteaubriand-Ancenis, Monsieur Mohamed Saadallah et du maire de Bouvron, Monsieur Marcel Verger.
 
Zoom sur les mesures compensatoire de la déviation de la RN 171 à Bouvron (44)
La déviation de Bouvron est un chantier exemplaire d’un point de vue environnemental. L’opération est conçue pour réduire au maximum l’impact environnemental sur les milieux. Lorsqu’il n’a pas été possible d’éviter ou réduire les atteintes à la biodiversité, des mesures de compensation ont été envisagées.