Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Infrastructures de transport et aménagement

Le comité de suivi de la LGV Bretagne-Pays de la Loire a pu vérifier le 3 juin le respect du calendrier.

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 juin 2014

Après l’obtention au premier semestre 2012 des diverses autorisations administratives, en particulier les arrêtés « loi sur l’eau » et « espèces protégées », ERE [1] avec l’appui des services de l’État a défini précisément la localisation des mesures compensatoires à mettre en œuvre, qui vont porter sur près de 1000 hectares. Plus de 90% de ces mesures sont désormais validées et la mutualisation au titre des différentes réglementations a permis de limiter au mieux l’impact sur la surface agricole.

En termes de maîtrise foncière, l’ensemble des parcelles situées sous la future emprise est désormais maîtrisé.

Les diagnostics et les fouilles d’archéologie préventive sont achevés.
Concernant l’avancement des travaux, la phase de terrassements de grande ampleur est bientôt terminée alors que la quasi-totalité des ouvrages d’art est sortie de terre. L’heure est désormais aux livraisons de ballast et de traverses, qui préfigurent la nouvelle phase de travaux à venir, celle des équipements ferroviaires : pose des voies, des poteaux caténaires, des premiers bâtiments de signalisation…

Les 8 jonctions sous maîtrise d’ouvrage RFF [2] sont en travaux : 2 seront terminées en 2014, les autres devront être livrées à ERE [1] fin 2015. La construction du bâtiment qui abritera le « poste de commande à distance » pour piloter la LGV devrait s’achever en juin 2014. RFF [2], avec l’appui de SNCF Infra, poursuit aussi l’équipement du « central sous-station « gérant l’ensemble des installations électriques du Grand Ouest, sur le site de la gare de Rennes.

[1ERE : Eiffage Rail Express

[2RFF : Réseau Ferré de France


Télécharger :