Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Programme d’actions régional nitrates

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 novembre 2018 (modifié le 20 octobre 2020)

  Directive "nitrates" et zones vulnérables

La directive européenne "nitrates" du 12 décembre 1991 vise à réduire la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole, en permettant notamment la restauration de la qualité des captages d’eau potable et la lutte contre l’eutrophisation des eaux douces et marines. Cette directive européenne se traduit dans le droit français à plusieurs échelles : programme d’action national (PAN), qui fixe le socle commun applicable à l’ensemble des "zones vulnérables" et programmes d’actions régionaux (PAR), qui précisent ou renforcent les mesures à appliquer en fonction du contexte régional.

La région des Pays de la Loire est entièrement classée en "zone vulnérable" aux pollutions par les nitrates depuis février 2017.

Lien vers la rubrique "Zones vulnérables aux nitrates en Pays de la Loire".

  6ème programme d’actions régional - PAR

Dans les Pays de la Loire, le 6ème programme d’actions régional a été arrêté par la préfète de région le 16 juillet 2018. Il est entré en vigueur le 1er septembre 2018.

Un document de synthèse des obligations des exploitations agricoles se situant en zone vulnérable de la région Pays de la Loire détaille les mesures prévues au niveau national et régional.

Les fiches départementales rappellent les obligations spécifiques dans les zones d’actions renforcées de chaque département.

Une foire aux questions apporte des précisions sur la mise en œuvre des mesures du 6ème programme d’actions régional.

La déclaration environnementale décrit de manière synthétique la manière dont s’est tenue la révision du programme d’actions, lancée début 2017 :

Cette révision s’est notamment appuyée sur le bilan du 5ème programme d’actions, qui était en vigueur de 2014 à 2018 :

  Dispositif de suivi du 6ème PAR

Un dispositif de suivi est mis en place pour suivre et évaluer l’efficacité du programme d’actions. Il s’appuie notamment sur des indicateurs de suivi de la pression azotée, des indicateurs de suivi de la qualité de l’eau et des indicateurs de suivi des pratiques culturales et du contexte agricole.
Ce dispositif de suivi est présenté annuellement au groupe de concertation du PAR. La première réunion suite à l’adoption du 6ème PAR s’est tenue le 7 novembre 2019.
Les résultats présentés sont disponibles :

Tous les exploitants ayant leur siège en Pays de la Loire doivent transmettre annuellement des données de suivi de la pression azotée aux services de l’ État. Cette déclaration doit être réalisée avant le 15 avril de l’année N suivant la campagne culturale concernée (soit du 1er septembre N-2 au 31 août N-1) à l’aide d’une téléprocédure. L’outil de déclaration a été mis en place, sous le pilotage des services de la DRAAF. Pour la campagne culturale 2019/2020, la déclaration doit être effectuée avant le 15 avril 2021.

Pour en savoir plus sur la déclaration azote