Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Plan national d’actions en faveur des Odonates 2012 - 2015

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 novembre 2015 (modifié le 15 mai 2017)

Les Odonates, également appelés libellules et demoiselles, sont des insectes hémimétaboles, c’est à dire à métamorphose incomplète : la larve est morphologiquement et biologiquement différente de l’adulte, puisqu’elle est aquatique et exploite des ressources trophiques différentes. Elle subit plusieurs mues nécessaires entre autres à sa croissance, puis une mue finale (dite "mue imaginale") au cours de laquelle elle quitte sa vie aquatique pour devenir un insecte parfaitement aérien, ou imago.

La France est le pays le plus riche d’Europe en espèces d’Odonates (93 espèces). Par ailleurs, en Europe, 14% de ce groupe d’espèces sont en danger critique d’extinction.

En Pays de la Loire, la déclinaison régionale a listé 15 espèces menacées devant bénéficier des actions du PNA, sur les 66 connues au niveau régional (Gretia 2009 ; É. Iorio com. pers.).

Parmi ces 15 espèces, 8 sont protégées en France (l’Agrion de Mercure, la Cordulie à corps fin, le Gomphe à pattes jaunes, le Gomphe de Graslin, le Gomphe serpentin, la Leucorrhine à front blanc, la Leucorrhine à large queue et la Leucorrhine à gros thorax).

Les Odonates sont considérés comme des espèces sentinelles, qui alertent sur l’érosion sourde de la biodiversité.

En réponse au déclin de certaines espèces et à leur rôle de sentinelle, le ministère en charge de l’Écologie a confié en 2010 à l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie), la rédaction du Plan national d’actions en faveur des Odonates sur la période 2011 - 2015 : accéder au portail du PNA sur le site de l’Opie et télécharger le plan national d’actions.

La DREAL des Pays de la Loire a confié au Groupe d’étude des invertébrés armoricains (Gretia), l’animation de la déclinaison régionale sur la période 2012 - 2015.

Le plan s’articule autour de quatre principaux objectifs :

  • l’amélioration des connaissances,
  • la gestion conservatoire,
  • la structuration des réseaux et la mutualisation de l’information,
  • la formation et la sensibilisation.

Déclinaison régionale du Plan national d’actions en faveur des Odonates 2012 - 2015 :

Gomphe à pattes jaune (Gomphus flavipes)

Protocole de suivi diachronique des populations ligériennes de Gomphus flavipes et Ophiogomphus cecilia}

Le suivi de ces deux espèces est coordonné à l’échelle du bassin de la Loire qui concentre une grande partie de leurs enjeux de conservation en France. Ce protocole précise les priorités d’acquisition de connaissances et les méthodes pour contacter ces espèces sur le terrain basées sur la récolte d’exuvies. Rappelons toutefois qu’elles sont protégées et qu’une autorisation préfectorale est nécessaire pour récolter leurs exuvies : télécharger le protocole sur le site de l’Opie.

Doctrine régionale pour la prise en compte des Odonates dans les dossiers réglementaires - 2015

Comité de pilotage régional du 26 mai 2014 :

Comité de pilotage régional du 14 avril 2016 :

Rapports annuels d’activités :

Bibliographie

  • Gretia (2009) - État des lieux des connaissances sur les invertébrés continentaux des Pays de la Loire ; bilan final. Rapport Gretia pour le Conseil régional des Pays de la Loire. 395 p.