Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Air, climat et énergie

Panorama des réseaux de chaleur des Pays de la Loire - année 2012

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 avril 2016 (modifié le 14 novembre 2019)
Vous trouverez en téléchargement le panorama des réseaux de chaleur des Pays de la Loire au lien suivant

En 2020, au moins 23 % de l’énergie finale consommée en France devra être d’origine renouvelable. En volume, et compte tenu de la réduction des besoins notamment dans le bâtiment, cela revient à augmenter de 20 Mtep annuelles la production d’énergie à partir de sources renouvelables et de récupération. La moitié de cette hausse (+10 Mtep) correspondra à la production de chaleur renouvelable.

Les réseaux de chaleur (appelés aussi réseaux de chauffage urbain) permettent de valoriser massivement des énergies renouvelables notamment dans des zones urbaines denses où les besoins en chaleur sont élevés. Ils sont donc un vecteur intéressant dans l’atteinte de nos objectifs nationaux. C’est pourquoi l’objectif assigné par l’État pour la production de chaleur renouvelable distribuée par un réseau de chaleur représente 1/8 de l’objectif total d’accroissement de la part des EnR&R, soit +2,5 Mtep à l’horizon 2020.

Malgré cet objectif ambitieux et un regain d’intérêt pour les réseaux de chaleur, au bois notamment, les informations disponibles sur ce sujet sont assez limitées. Elles sont disponibles sous forme de synthèse nationale agglomérée pour les installations de tailles importantes (>3,5 MW) grâce à l’enquête nationale sur le chauffage urbain réalisée par le SNCU [1] mais au niveau local, et particulièrement pour les réseaux de petite taille, les données sont difficilement accessibles. Forte de ce constat, la DREAL des Pays de la Loire a souhaité réaliser en 2013 un panorama régional des réseaux de chaleur en activité en 2012 par le biais d’une enquête dont les résultats sont présentés dans cette publication.

En 2012, la région Pays de la Loire compte plus de 70 réseaux de chaleur sur son territoire, dont 26 en Maine-et-Loire, département comptant le plus de réseaux. Concentrés dans les grandes agglomérations, les gros réseaux de chaleur fournissent de la chaleur et de l’eau chaude à de nombreux habitants. La région comprend également un grand nombre de réseaux de chaleur de petite taille (plus de la moitié des réseaux ont une puissance inférieure à 1MW), situés dans les communes rurales des différents départements. Depuis 2010, avec la mise en place du fonds chaleur, on constate un accroissement important du nombre de réseaux de chaleur mobilisant majoritairement une énergie renouvelable. Ce constat témoigne d’une dynamique territoriale pour les réseaux vertueux favorisant ainsi la mise en œuvre de la transition énergétique régionale.

Vous trouverez ci dessous la cartographie régionale des réseaux de chaleur.

Notes
[1] Syndicat National du Chauffage Urbain


Télécharger :