Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques et nuisances

Les indicateurs utilisés pour les cartes de bruit

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 janvier 2013 (modifié le 11 juillet 2017)

La Directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002 relative à l’évaluation et la gestion du bruit dans l’environnement impose au minimum la représentation des indicateurs de bruit global « Lden » et « Ln », pour chaque source. Ces indicateurs, communs à l’ensemble des États membres de l’Union européenne, correspondent au bruit incident sur les façades et ne tiennent pas compte de la dernière réflexion.
Les indicateurs représentés sont exprimés en dB(A) et ils traduisent une notion de gêne globale ou de risque pour la santé.

Le Lden :

Il est composé des indicateurs « Lday, Levening, Lnight », niveaux sonores moyennés sur les périodes 6h-18h, 18h-22h et 22h-6h, auxquels une pondération est appliquée sur les périodes sensibles du soir (+ 5 dB(A)) et de la nuit (+ 10 dB(A)), afin de tenir compte des différences de sensibilité au bruit selon les périodes. Il s’agit donc d’un niveau sonore moyenné sur 24h.

Le Lnight (Ln) :

C’est le niveau sonore moyen isolant la période de la nuit (22h-6h). Il peut être associé aux risques de perturbations du sommeil.

Ces indicateurs de bruit sont évalués à une hauteur de 4 mètres. La méthode de calcul doit être conforme à la norme NF-S-31-133 « Calcul de l’atténuation du son lors de sa propagation en milieu extérieur, incluant les effets météorologiques ».