Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

La Corniche angevine (Maine-et-Loire)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 février 2021

Le site de la Corniche angevine, classé le 11 février 2003, est le premier grand paysage patrimonial classé au titre des sites dans le Val de Loire, bien culturel inscrit pour partie au patrimoine mondial de l’Unesco en 2000. Il inclut en aval d’Angers une partie de l’escarpement schisto-gréseux qui domine au nord la Loire et au sud le Layon, un cours d’eau formant confluence à Chalonnes-sur-Loire (communes de Chalonnes-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon, Rochefort-sur-Loire et Val-du-Layon).

Depuis la route dite de la Corniche angevine qui serpente le long du coteau ou depuis les chemins sillonnant le plateau viticole, des vues remarquables s’ouvrent sur de vastes prairies inondables ponctuées de frênes têtards et de boires ourlées de saules. Dans ce paysage soumis aux caprices du fleuve, émergent ici et là, le long du bourrelet alluvial, des hameaux à l’architecture singulière bâtis sur des tertres disposés à l’abri des crues. Ce site de plus de 2000 hectares qui concentre un nombre exceptionnel d’accidents géologiques (escarpements, failles, bassins d’effondrements, émergences de roches volcaniques,…) est également un lieu de mémoire, témoin d’activités séculaires disparues (patrimoine minier, moulins,..) ou savamment entretenues (pratiques agricoles du val inondable, culture de la vigne,..). L’ensemble de ce patrimoine naturel et culturel participe du caractère pittoresque du lieu et d’une ambiance paysagère qui inspira les poètes de l’Ecole de Rochefort.