Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques et nuisances

Bilan de l’action régionale incendie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 mai 2021 (modifié le 13 septembre 2021)

Pourquoi faire des actions régionales ? Les explications de Caroline Bondois, cheffe de la division des risques accidentels.

La région fait face chaque année à une trentaine d’incendies concernant les installations classées. Une majorité de ces incendies est contenue à temps grâce aux moyens de détection et d’intervention mis en place et au professionnalisme des personnels. Certains départs de feu se transforment toutefois en incendies majeurs et sont lourds de conséquences économiques et environnementales.

Pour prévenir ces situations, la DREAL Pays de la Loire a décidé de mener une action régionale « coup de poing » : 114 inspections ont ainsi été conduites sur cette thématique courant mars 2021 par les 60 inspecteurs des installations classées de la région.

Découvrez en vidéo la conduite d’une inspection.

L’objectif de cette action« coup de poing » était de vérifier, pour les moyens de prévention ou de lutte contre l’incendie identifiés :

  • leur présence effective à l’endroit désigné,
  • leur accessibilité,
  • leur état,
  • les actions de contrôle/test réalisées par l’exploitant (fonctionnement, débit, volume, exercices),
  • les actions de maintenance préventive ou curative réalisées par l’exploitant,
  • et leur bon fonctionnement en réalisant un test sous contrôle de l’exploitant.
Les principales non conformités identifiées par les inspecteurs de la DREAL à corriger par les exploitants sont :
  • la formation des intervenants : les inspecteurs ont constatés à de nombreuses reprises l’absence ou l’insuffisance de formation du personnel à la mise en œuvre des moyens de lutte incendie, notamment en cas de défaillance de déclenchement automatique ou lors d’exercices de défense incendie ; l’indisponibilité de moyens de lutte contre l’incendie, comme les groupes motopompes destinés à la protection incendie ; ou l’insuffisance des moyens en eau au vu des volumes nécessaires ;
  • le non fonctionnement de portes coupe-feu (bouton manuel inopérant/porte bloquée par circuit air comprimé) ou de portes coupe-feu bloquées ouvertes ;
  • l’absence de traitement des défauts suite à vérifications périodiques des systèmes de détection, ainsi que l’absence de renseignement du registre de sécurité ;
  • les modifications ou agrandissements, sans recalcul ni mise en place des nouveaux besoins en eaux d’extinction ;
  • la méconnaissance du fonctionnement des vannes d’isolement des eaux d’extinction incendie qui permettent d’éviter des pollutions environnementales suites à un incendie.

La région Pays de la Loire compte plus de 3 900 installations classées soumises à autorisation ou à enregistrement, dont plus de 1 700 sont suivies par les 60 inspecteurs de la DREAL, basés dans les unités départementales de la DREAL ou au sein du service risque régional.

Qui sont les inspecteurs des installations classées ? Portrait de Btissaime Luzet, inspectrice à l’unité inter-départementale Anjou Maine.

Pour plus d’informations, l’état de l’environnement industriel dans la région vient d’être mis à jour et publié sur le site internet de la DREAL.