Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Infrastructures de transport et aménagement

Ligne Nantes-Bordeaux : nouveau comité de pilotage pour la modernisation de la ligne ferroviaire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 octobre 2019 (modifié le 29 novembre 2019)

Les décisions du comité de pilotage

Le comité de pilotage rassemble l’Etat, représenté par le préfet coordonnateur, préfet des Pays de la Loire, les présidents des conseils régionaux Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine, les présidents des conseils départementaux de la Vendée et de la Charente-Maritime, le président de la communauté d’agglomération de La Rochelle et SNCF Réseau, maître d’ouvrage du projet.

Au cours de ce comité de pilotage les partenaires ont réaffirmé leur engagement à réaliser les travaux pour des temps de parcours plus performants, en versant un financement complémentaire de 14 millions d’euros qui porte le total du projet à 152 millions d’euros.

L’avancée du projet :

La première phase du chantier de modernisation entre La Roche-sur-Yon et La Rochelle (voie 2) a débuté à l’été 2019, par la construction du bâtiment technique en gare de Luçon, qui commandera les aiguillages de la ligne.

La ligne sera ensuite fermée aux circulations commerciales entre La Roche-sur-Yon et La Rochelle de janvier 2020 à mai 2021, afin de permettre les travaux principaux. Un plan de transport de substitution par autocars sera mis en place, en collaboration avec les autorités organisatrices de transport (État, pour les trains d’équilibre du territoire (TET), Région des Pays de la Loire et Région Nouvelle-Aquitaine pour les trains express régionaux).

La ligne compte de nombreux passages à niveau, dont certains pourront être supprimés afin de renforcer la sécurité des circulations et des riverains. Le dialogue territorial indispensable est mené avec les collectivités concernées, afin d’appréhender au mieux les contraintes, en particulier, pour la gestion des fermetures temporaires nécessaires au chantier. Il a ainsi été acté qu’a minima un passage à niveau par commune restera ouvert durant les travaux.


Télécharger :