Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Etude 2012 sur la filière biosourcés en Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 avril 2013 (modifié le 26 décembre 2019)

Dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles et de diminution indispensable des émissions de gaz à effet de serre, les "filières vertes" sont de plus en plus mises en avant comme filières porteuses d’avenir. Parmi celles-ci, les matériaux biosourcés pour la construction et l’isolation des bâtiments, constituent un domaine prometteur, car valorisant des matériaux locaux, à faible contenu énergétique et vecteurs d’emplois non délocalisables.

Forte de ce constat, la DREAL des Pays de la Loire [1] a confié en 2012 à la CERBTP [2] une étude sur la « connaissance de la filière des matériaux biosourcés pour la construction en Pays de la Loire », qui s’est terminée en février 2013.

Etude_filiere_des_materiaux_bio-sources_en_Pays_de_la_Loire (format pdf - 6.6 Mo - 19/04/2013)

La définition des « matériaux biosourcés » utilisée dans l’étude a été la suivante : « L’ensemble des matériaux et produits dont une partie des matières premières est issue du monde du vivant (biomasse végétale et animale incluant les matières recyclées. Fibres de bois comprises mais hors bois d’œuvre.) »

Au regard du contexte local et de cette définition, ont été retenus les matériaux suivants dans l’étude : le chanvre, le lin, la paille, le coton recyclé, la ouate de cellulose, le roseau et la fibre de bois.

Le rapport présente rapidement les caractéristiques techniques de chaque matériau, le principe des évaluations techniques, ainsi que le marché français, avant d’aborder en détail la filière régionale au travers de ses différentes étapes :

  • Production de matière première végétale ou animale.
  • Transformation de cette matière.
  • Distribution des produits.
  • Mise en œuvre.
  • Formations identifiées en Pays de la Loire.

Enfin, les freins et leviers au développement de cette filière sont évoqués en fin de rapport.

Un groupe de travail régional s’est réuni à plusieurs reprises en 2012, dans un premier temps pour valider la liste des matériaux entrant dans le champ de l’étude, puis pendant sa réalisation afin d’orienter les enquêtes à mener. Ce groupe s’est organisé autour de différents acteurs institutionnels, professionnels et associatifs : la DIRECCTE Pays de la Loire [3] , la Direction Régionale de l’ADEME [4], la FFB Pays de la Loire [5], l’Union Régionale de la CAPEB [6] la Fédération Ouest des SCOP BTP [7], les associations Niveau à Bulle et Eclat [8] ainsi que la SCOP Tierrhabitat.

Suite à cette étude, la DREAL a défini un plan d’action régional pour soutenir le développement de cette filière, et décidé d’organiser un colloque régional sur les matériaux biosourcés le 8 octobre 2013 à Nantes.

[1Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

[2Cellule Economique Régionale du BTP

[3Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi

[4Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

[5Fédération Française du Bâtiment

[6Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment,

[7Sociétés COopératives de Production du bâtiment et des Travaux Publics

[8Eco-Construction Ligérienne Atlantique