Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques et nuisances

En Sarthe, le 1er parc éolien instruit au titre des ICPE est sorti de terre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 mars 2018 (modifié le 23 mars 2018)

Seuls deux parcs éoliens sont en exploitation en Sarthe, à Juillé/Piacé/Vivoin et à Tassillé.

Un troisième parc est sorti de terre au mois de mars 2018 à Lavernat, et c’est le premier instruit sous le régime des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) en Sarthe. Il sera exploité par la société ENGIE GREEN.

Déposée le 27 décembre 2013, la demande d’autorisation a été acceptée par arrêté préfectoral du 15 juin 2015 et n’a fait l’objet d’aucun recours. Les quatre machines de 150 mètres de hauteur en bout de pale et d’une puissance unitaire de 1,6 MW déploieront bientôt leur 3 pales de 7,7 tonnes chacune dans le ciel du Sud Sarthe.

Afin de réduire les nuisances acoustiques des éoliennes de Lavernat, la société ENGIE GREEN a fait appel aux derniers développements technologiques en matière de réduction de bruit : les serrations. Les serrations sont des ajouts technologiques en forme de dents de scie fixés sur les bords de fuite des pales pour réduire le son qu’elles émettent lors de leur pénétration dans l’air.

En Sarthe, huit autres parcs ont été autorisés depuis l’année 2015 au titre des installations classées et attendent encore de sortir de terre. Six autres parcs sont en cours d’instruction et plusieurs autres projets sont à l’étude. Si les projets aboutissent, on estime à 180 MW la puissance totale éolienne qui pourrait être autorisée en Sarthe à l’horizon 2020.