Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Infrastructures de transport et aménagement

Atelier régional écoquartier : Les solutions fondées sur la nature. Boite à outils pour la ville durable ? - Lundi 28 septembre et mardi 13 octobre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 septembre 2020 (modifié le 28 septembre 2020)

Lundi 28 septembre : webinaire

Mardi 13 octobre : 3 visites à Nantes

Face aux impacts du changement climatique sur les territoires urbains (îlots de chaleur urbains, inondations, sécheresse, ruissellement), il est possible d’avoir recours aux solutions qui valorisent des services écosystémiques rendus par la nature.
Ce que l’on appelle les Solutions Fondées sur la Nature, connaissent un développement important.
Les collectivités et les acteurs de l’aménagement y voient des outils pertinents, capables d’apporter des réponses opérationnelles aux défis posés par les impacts du changement climatique sur nos territoires.
Que ce soit l’introduction du végétal et notamment des arbres dans le tissu urbain, le développement de l’agriculture urbaine, la désimperméabilisation des sols, la renaturation d’espaces artificialisés, la préservation ou la restauration de zones humides et de cours d’eau, chacune de ces approches peut apporter des réponses spécifiques pour accroître la résilience des villes.
Certaines de ces solutions font l’objet d’expérimentations dans plusieurs localités. Les enseignements qui sont en train d’être capitalisés apportent des éléments concernant les conditions de leur reproductibilité dans différents territoires urbains.

Parallèlement à l’augmentation des connaissances sur les différentes fonctions que peut remplir la nature en ville, on assiste à l’émergence d’une ingénierie qui mobilise ces services rendus par la nature dans les pratiques d’aménagement.
Ces développements invitent les acteurs de l’aménagement à avoir une vision globale des ressources et des milieux naturels qui composent les villes et la manière dont ils s’adaptent aux évolutions climatiques (les différents espaces végétalisés, la faune et la flore qui les composent, les sols, les continuités vertes, les cours d’eau et les zones humides…).
D’une fonction essentiellement ornementale, comment faire de la nature et de la biodiversité dans les villes des réservoirs d’outils au service des politiques d’adaptation aux changements climatiques des territoires urbains ?
Cette question appelle à repenser la gouvernance et l’organisation des politiques urbaines et des acteurs.

Toutes ces questions seront développées et éclairées par l’expertise des intervenants de ce Webinaire organisé par la DREAL le 28 septembre 2020. Ce Webinaire sera suivi de visites en décalé, le 13 octobre 2020, dans le respect des règles sanitaires nécessaires.

Les solutions fondées sur la nature. Boite à outils pour la ville durable ?

webinaire - lundi 28 septembre 14h à 16h - outil de webconférences RINGCENTRAL

14h – 14h10 : accueil et introduction par Julien CUSTOT, DREAL adjoint des Pays de la Loire

14h10 - 14h40 : Eléments de cadrage sur les Solutions Fondées sur la Nature dans l’Aménagement urbain – Philippe CLERGEAU (Museum National d’Histoire Naturelle)

14h45 – 15h15 : Prendre en compte la biodiversité dans l’urbanisme pour renforcer la résilience des villes – Laurence ROUX (Ville de Rennes – Direction des Jardins et de la Biodiversité)

15h20 – 15h50 : L’arbre dans la Ville : un gisement de services écosystémiques à valoriser – Projet SESAME (Luc CHRÉTIEN - CEREMA Metz et Eric LE MITOUARD - CEREMA Nantes)

Questions – réponses - chat

INSCRIPTION

Le webinaire peut accueillir un maximum de participants.
Merci de vous inscrire en ligne au plus tard le vendredi 25 septembre 14h00.

Un lien pour accéder au webinaire sera transmis aux personnes inscrites.

Vous pourrez toujours accéder à la rediffusion des échanges via un lien de téléchargement qui vous sera transmis dans les jours qui suivront.

Lectures  :

- Philippe CLERGEAU (2020), Urbanisme et biodiversité. Vers un paysage vivant structurant le projet urbain, Éditions Apogée, 328 p.
- Philippe CLERGEAU (1995), Manifeste pour la ville biodiversitaire
Changer pour un urbanisme inventif, écologique et adaptatif
, Éditions Apogée, 70 p
- "Biodiversité en péril : repenser l’urbanisme", Dossier de la revue Diagonal, avril 2020.
- Biodiversité, Aménagement Urbain et Morphologie - BAUM (programme de recherche du PUCA).
Comment concilier densification du bâti, et déploiement, dans la matrice construite de la ville, d’un réseau d’espaces naturels propices à l’accueil de la biodiversité la plus riche possible, tel est le thème du programme de recherche, initié par le PUCA en 2019.

Les solutions fondées sur la nature. Boite à outils pour la ville durable ?

Visites - mardi 13 octobre de 14h à 16h30

Afin de respecter les mesures sanitaires, chacune de ces 3 visites est limitée à 25 participants. Modalités d’inscription en bas de la page.

Diagnostic en marchant du site Pirmil-les-Îles (rives de Loire) (Cécile RECKNAGEL Nantes Métropole Aménagement responsable Opération Pirmil-les-Isles et Sylvanie GREE D’Ici Là Paysagiste)

Réparti sur les communes de Rezé, Nantes et Bouguenais, le projet de Pirmil-les-Isles (3 300 logements d’ici 2037) borde sur 3 km la rive sud de la Loire. Situé au cœur de la métropole, ce futur quartier affirme des partis pris forts en matière de transition environnementale. L’aménagement compose par exemple avec l’exposition au risque inondation dans un secteur soumis aux marées de la zone estuarienne de la Loire et fait de la nature et du paysage le levier du renouvellement du site. Un des enjeux structurants est ainsi « la mise en valeur des qualités paysagères des lieux, en développant une forme urbaine adaptée au contexte des bords de Loire ». La visite permettra notamment d’appréhender comment la conduite de ce projet s’inspire des dynamiques naturelles (et les paysages qu’elles ont façonnés), pour préserver et favoriser l’installation des milieux de la Loire, ses rives et la ripisylve qui s’y est installée. Elle permettra également de visiter le premier jardin test du projet, d’appréhender les principes paysagers et la phase d’expérimentation engagée.

Les Prairies inondables des bords de Sèvre - Rezé (Emilie ROSSA – ville de Rezé - Chargée de mission santé environnementale cadre de vie)

La Ville de Rezé a acquis en 1982 17 hectares de prairies en bord de Sèvre pour en faire un parc urbain. Une démarche d’inventaire annuel floristique et faunistique, enclenchée au début des années 2000, a permis d’identifier le potentiel écologique du site. Sa restauration a alors été décidée, afin de retrouver les fonctionnalités naturelles d’une palette d’habitats humides (prairies, boisements humides, mares). Aujourd’hui, le site remplit de multiples rôles écologiques et urbains : réservoir de biodiversité abritant faune et flore patrimoniales, expansion des crues, espace de loisirs quotidiennement fréquenté. Depuis quelques années, en partenariat avec un Rezéen riverain, l’écopâturage bovin complète les techniques de gestion extensive (fenaison, remplacement des essences d’arbres exogènes par des essences locales, etc.).

Les fonctionnalités de l’Agriculture Urbaine à l’Agronaute - Île de Nantes (Solène GALVEZ - Association La Sauge - Chargée de Programmation)

Situé dans l’ouest de l’île de Nantes sur l’ancien site du MIN et à proximité immédiate du chantier du futur CHU, l’Agronaute est une ferme urbaine participative et pédagogique, éphémère, où sont expérimentées et diffusées des solutions pratiques pour l’agriculture urbaine. Face au constat d’un « éloignement physique et psychologique des lieux de consommation et des lieux de productions agricoles, l’Agronaute souhaite être un trait d’union entre ces espaces et ces communautés ». Accueillant des structures associatives et des entreprises qui travaillent à la réconciliation, comme la rénovation des métiers agricoles avec nos villes, la ferme a également pour vocation d’impliquer le grand public dans ses activités productives et d’être un lieu de ressource à l’échelle de la métropole pour la diffusion des savoir-faire agricoles. Une multitude d’ateliers et de formules sont ainsi proposées de façon à correspondre aux publics de tous âges et de tous horizons.

Info Pratiques :

Merci de vous inscrire jusqu’au lundi 12 octobre 18h00 à l’une de ces 3 visites (nombre limités à 25 participants par visite) à ce lien : http://enqueteur.pays-de-la-loire.d...

Ces 3 visites se déroulant sur des lieux à proximité les uns des autres, un rendez-vous est donné à tous les participants dès 14h00 sur le site de Transfert, Rue Abbé Grégoire à Rezé. Visualisez sur la carte des visites (format pdf - 437.1 ko - 04/09/2020)

Pour venir à Transfert, privilégiez le vélo ou les transports en commun (bus ou Navibus) :

À vélo : stationnements disponibles sur le parvis (17 appuis vélos) et à l’entrée du site (une centaine de places).
Station Bicloo : 21 places de Bicloo disponibles à la station Atout sud. Suivre la disponibilité en temps réel.

En bus : lignes 30 et 97 > Arrêt Seil / Ligne 36 > Arrêt Sorin

En Navibus : puis à 10 minutes à pied de l’arrêt Trentemoult. Possibilité de transporter un vélo dans le Navibus.