Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Présentation générale du SINP en Pays de la Loire

Le Système d’information de l’inventaire du patrimoine naturel (SINP) en Pays de la Loire est dénommé "Plateforme naturaliste des Pays de la Loire".
Elle permet de rendre accessible à tous les données publiques de faune et de flore produites dans la région, en :

  • restituant les données régionales collectées au niveau national pour d’autres plateformes : Depobio, INPN, OFB…,
  • collectant des données régionales qui ne sont pas collectées par des outils nationaux : données issues d’inventaires subventionnées, données privées que les propriétaires souhaitent rendre publiques…

C’est un outil public et collectif au service de la connaissance et de la prise en compte de la biodiversité. La plateforme permet des synergies entre les acteurs régionaux pour la production, la gestion, le traitement, la valorisation et la diffusion des données relatives à la biodiversité.

Le fonctionnement de cette déclinaison régionale du SINP bénéficie d’une dynamique collective. Elle est construite avec l’ensemble des acteurs de la connaissance régionale. Ainsi, de nombreux partenaires s’engagent à y produire des données de qualités et à les utiliser dans le respect de la déontologie qui est proposée dans cette charte. Établissements publics, associations, collectivités, organismes de recherches, gestionnaires d’espaces naturels, se retrouvent ici autour d’objectifs communs et d’une éthique partagée.

En regroupant les données publiques de faune et de flore au sein d’un même outil, cette plateforme permet dorénavant d’envisager plus facilement le développement d’outils de porter à connaissance, au service de l’aide à la décision des acteurs locaux et territoriaux en matière d’environnement, d’aménagement du territoire et de développement local.

Le fonctionnement de la plateforme s’appuie sur plusieurs documents structurants et notamment : le protocole national du SINP publié en octobre 2017, la charte régionale, une liste régionale des espèces sensibles (validée par le CSRPN et arrêtée par le préfet de région), une procédure de validation scientifique des données (validée par le CSRPN).

La plateforme s’appuie sur quatre principaux outils :

  • Le portail "Biodiv’ Pays de la Loire". Ce portail moissonne des bases de données distantes de producteurs naturalistes. Ainsi, il permet d’afficher des données d’origine publique et privée. La visualisation est possible à la maille 5 x 5 km (10 x 10 km pour les données sensibles) ou à la commune. Le portail ne permet pas encore de faire des demandes d’extractions de données, mais cette fonctionnalité est prévue en 2021. Le portail est hébergé et animé par le Conservatoire régional d’espaces naturels (CEN des Pays de la Loire).
  • Un logiciel d’échange des données entre le niveau régional et le niveau national appelé « Ginco » (Gestion d’information naturaliste collaborative ouverte), car une partie des données produites dans la région arrive directement au MNHN sans passer par l’échelon régional. Ginco propose une visualisation précise des données non sensibles, mais il n’est pas encore au grand public. Il est nécessaire d’avoir ouvert un compte sur le site de l’INPN pour y avoir accès.
  • Des outils de stockage physique des données : bases de données des producteurs régionaux (notamment celles moissonnées par le portail du CEN), base de données « Ginco » hébergée par l’IGN.
  • Une gouvernance composée de trois comités : un comité technique créé spécifiquement pour la gestion et la validation des données et deux comités décisionnels composés d’un comité de pilotage qui est celui de la SRB et d’un comité de suivi correspondant à la commission « connaissance » du Comité régional de la Biodiversité (CRB).