Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Analyse des flux de matériaux de construction en Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 mai 2021

Production, Élimination, Échanges extérieurs, Valorisation

La connaissance fine des matières en circulation sur le territoire est le préalable nécessaire à l’élaboration d’une stratégie territoriale d’économie circulaire.

L’analyse des flux de matières ou « comptabilité de flux » constitue la principale méthode de collecte de données pour une approche d’écologie industrielle territoriale (EIT). Elle est un outil de description des flux de matières et de compréhension des enjeux. En outre, elle offre la possibilité d’appréhender de façon globale les matériaux produits, les matériaux importés ou exportés, les déchets engendrés par les activités économiques et humaines et permet d’évaluer la contribution des ressources secondaires au besoin en matières.
En ce sens, l’analyse des flux de matières constitue une vision d’ensemble de la situation de l’exploitation de ressources et de la production de déchets. Elle constitue un préalable pour la transition vers une économie circulaire et offre la possibilité d’identifier des axes de progression en matière de gestion responsable des ressources et des déchets.

La DREAL Pays de la Loire a missionné la CERC pour réaliser une analyse des flux de matières restreinte à la question des matériaux de construction, dans une logique d’approche
sectorielle. Pour rappel, les matériaux de construction représentent l’essentiel des tonnages pris en compte dans une analyse de flux de matières, l’eau n’étant pas comptabilisée.

C’est ainsi que chaque année, plus de 37 millions de tonnes de matériaux sont nécessaires à l’activité de la Construction en Pays de la Loire. Près de 85% de ce besoin est assuré par le recours à des matériaux neufs (matériaux issus des carrières ou de l’industrie des matériaux de construction).

L’industrie extractive régionale constitue le premier fournisseur de matériaux de construction des
entreprises de BTP des Pays de la Loire, seuls 5 millions de tonnes de matériaux sont importés de l’extérieur du territoire régional.

Le réemploi, la réutilisation ou le recyclage de matériaux inertes produits dans le cadre des activités du BTP représentent 5,6 millions de tonnes. Ces ressources contribuent à hauteur de 15% du besoin annuel en matériaux de construction.

Tous les autres résultats peuvent être retrouvés dans l’étude.


Télécharger :