Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Zones humides

 
 

Cinq secteurs d’application de la convention de Ramsar en Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 février 2017

La convention de Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale, signée le 2 février 1971 a été ratifiée par la France le 1er octobre 1986.

Elle est spécifique à un type de milieu et a pour but la conservation des zones humides répondant à des critères tout en affichant un objectif d’utilisation rationnelle de ces espaces et de leurs ressources.

Les zones humides concernées doivent avoir une importance internationale au point de vue écologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique.

Liens :

Février 2017 : Un cinquième site inscrit à la convention Ramsar en Pays de la Loire

Marais salé dans le Marais Breton (source ADBVBB)

Le vaste site naturel « Marais breton, baie de Bourgneuf, Ile de Noirmoutier et forêt de Monts » (Vendée et Loire-Atlantique) a été inscrit officiellement à cette convention le 2 février 2017, journée mondiale des zones humides. C’est le quarante-cinquième site du réseau français qui couvre près de 3,6 millions d’hectares répartis sur trente-quatre sites en métropole et onze en outre-mer.

Reprenant le périmètre Natura 2000, ce site de près de 56 000 hectares est composé de vastes marais saumâtres à doux avec des prairies humides, des lagunes et un important réseau hydraulique, de dunes et forêts littorales (mares, fossés), de milieux marins littoraux (vasières, estran, prés salés…).
C’est une zone humide majeure de la façade atlantique, résultat du comblement de golfes marins (de Machecoul, de Soullans) façonnés ensuite par l’Homme, notamment pour l’élevage extensif, la saliculture et l’aquaculture. Les conditions du milieu étant très variées, les cortèges végétaux sont nombreux et originaux. L’étendue et la richesse des milieux favorisent l’accueil de très nombreuses espèces animales, oiseaux, mammifères, poissons, insectes.

Le document d’objectifs Natura 2000 constitue le plan de gestion du site Ramsar et l’animation de cette gestion est assurée par l’Association pour le développement du bassin versant de la baie de Bourgneuf en lien avec le comité de pilotage rassemblant tous les représentants des acteurs du site.

Les orientations de la gestion ont pour but le maintien du fonctionnement des milieux et de l’accueil des espèces, notamment par le soutien à l’élevage extensif et la restauration des salines, par l’information et la sensibilisation et l’amélioration des pratiques des usagers du milieu marin et de l’estran, par le nettoyage manuel des plages pour préserver leurs éléments naturels et par l’entretien ou la restauration des mares et lagunes.

Les autres sites Ramsar de la région sont les marais de grande Brière et du Brivet (Loire-Atlantique), les marais de Guérande et du Mès (Loire-Atlantique), le lac de Grand-Lieu (Loire-Atlantique), les Basses Vallées Angevines et les marais de Basse-Maine et de Saint-Aubin (Maine-et-Loire).

Pour plus d’informations, voire la fiche descriptive sur la base de données mondiale des sites Ramsar, la rubrique Natura 2000 du site de la DREAL ou le site de l’Association pour le développement du bassin versant de la baie de Bourgneuf.

Zones humides d’importance majeure (ONZH)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 décembre 2010 (modifié le 24 septembre 2014)

L’Observatoire National des Zones Humides (ONZH) a vocation à rassembler des informations et suivre l’évolution des zones humides d’importance majeure.

Ces sites, définis en 1991 à l’occasion d’une évaluation nationale, ont été choisis pour leur caractère représentatif des différents types d’écosystèmes présents sur le territoire métropolitain et des services socio-économiques rendus.

Source : SOeS

16 sites sont concernés en Pays de la Loire.

Pour en savoir plus :