Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance et évaluation

L’indicateur d’étalement urbain

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 novembre 2017 (modifié le 8 novembre 2017)

Qu’est-ce que l’étalement urbain ?

Selon l’Agence européenne pour l’environnement (EEA), il y a étalement urbain quand la surface urbanisée croît plus vite que la population.

Résumé

Les Pays de la Loire sont concernés par un étalement urbain élevé.

La croissance de la population ligérienne entre 2009 et 2014 est, en effet, inférieure à la croissance des surfaces artificialisées.

En 5 ans, la population des Pays de la Loire a crû de 4,3 %, contre 4,9 % pour les surfaces artificialisées hors routes.

L’indicateur

La Dreal des Pays de la Loire a construit un indicateur d’étalement urbain à partir d’une source de données très détaillées (les données fiscales, en l’occurrence) qui permet, à la parcelle, de calculer la croissance des surfaces artificialisées cadastrées.

En prenant en compte l’habitat isolé qui est caractéristique de l’urbanisation ligérienne, cet indicateur met en évidence un phénomène d’étalement urbain, au sens de l’EEA.

Des travaux antérieurs n’observaient pas d’étalement urbain.
Selon une précédente étude nationale qui s’intéressait à la période 2000/2006, les Pays de la Loire enregistraient les taux de progression les plus élevés de France, qu’il s’agisse des surfaces artificialisées (+ 5,7% selon Corine-Land-Cover) ou de la population (+ 6,2%). L’étude concluait cependant que l’étalement urbain n’était pas avéré puisque la population augmentait plus que vite que l’artificialisation. En effet, la maille d’interprétation des photos satellitaires de la source Corine-Land-Cover est très grande et masque l’habitat isolé. Or, le mitage est un phénomène caractéristique de l’habitat en Pays de la Loire.

Les points à retenir

  • Entre 2009 et 2014, l’étalement urbain est observé dans les Pays de la Loire.
  • En Mayenne, la croissance des surfaces artificialisées est 10 fois plus élevée que celle de la population.
  • L’étalement urbain est un phénomène qui touche fortement les villes moyennes et le rural.
  • A un nouvel habitant des Pays de la Loire, arrivé sur la période 2009/2014, correspond une artificialisation supplémentaire de 832 m² cadastrées, soit 100 m² de plus que la surface consommée par un habitant déjà présent en 2009 (730 m² cadastrées).
  • En Loire-Atlantique, un nouvel habitant consomme moins d’espace que la population en place.
  • Les projections de population à l’horizon 2050 sont très favorables à la région des Pays de la Loire. Si les futurs habitants consomment autant de surfaces cadastrées que ceux arrivés durant la période 2009/2014, l’écart entre les taux de croissance de l’artificialisation et de la population se creusera encore, accentuant le phénomène d’étalement urbain à l’œuvre.
    Projections 2014/2050 en grand format (nouvelle fenêtre)
    Projections 2014/2050
Publication sur l’indicateur d’étalement urbain (7 pages)

Télécharger l’ensemble de la publication (graphiques, cartographies, commentaires) :
Indicateur d’étalement urbain (publication de novembre 2017) (format pdf - 1 Mo - 08/11/2017)

Données utilisées et méthode

Le fichier de données sur l’indicateur d’étalement urbain est disponible au format Ods.
Les données sont livrées à la commune, accompagnées d’un dictionnaire des variables.
Pour chaque commune, le fichier fournit :

  • l’identifiant Insee de la commune
  • la surface cadastrée de la commune en 2014
  • les surfaces artificialisées cadastrées de la commune en 2014
  • la surface cadastrée de la commune en 2009
  • les surfaces artificialisées cadastrées de la commune en 2009
  • la population municipale en 2014
  • la population totale en 2014
  • la population municipale en 2009
  • la population totale en 2009
  • la typologie des communes selon l’indicateur d’étalement urbain (IEU), établie sur la période 2009/2014 :
    • 1) rouge foncé : la population a diminué entre 2009 et 2014 ; les surfaces artificialisées ont augmenté.
    • 2) rouge : la population a augmenté moins vite que les surfaces artificialisées.
    • 3) vert : la population a augmenté plus vite que les surfaces artificialisées.
    • 4) gris clair : la population a augmenté alors que les surfaces artificialisées ont diminué.
    • 5) gris foncé : la population et les surfaces artificialisées ont diminué.

indicateur d’étalement urbain (fichier de données) (format ods - 195.4 ko - 06/11/2017)

Avant toute utilisation, merci de prendre connaissance de la méthodologie décrite en dernière page de la publication.

Mise à jour

Cet indicateur fait l’objet de mises à jour tous les deux ans.

A voir également

D’autres études, réalisées par la Dreal ou la Draaf, permettent de détailler différents aspects de la consommation d’espace par l’eau, les bâtiments, les parcelles bâties, etc. Elles sont librement téléchargeables sur le site de la Dreal.
Elles concernent :