Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Séminaire radon du 14 novembre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 décembre 2013 (modifié le 10 juillet 2019)

Même si aucun des départements de la région n’est prioritaire face au risque radon, les Pays de la Loire sont potentiellement concernés. L’étude réalisée par le BRGM [1] ainsi que des campagnes de mesures réalisées depuis 2001 par l’ARS [2] dans des bâtiments publics et privés ont montré la prégnance du sujet.
Dans le deuxième plan régional santé environnement (PRSE 2010-2013), la protection des populations contre les pollutions à l’intérieur des bâtiments, et contre le radon en particulier, est un des axes stratégiques choisis. C’est dans ce cadre que l’ARS et la DREAL ont souhaité soutenir un projet porté par le CEPN [3], l’IRSN [4] et l’École des Mines de Nantes sur la « sensibilisation des professionnels du bâtiment à la gestion du risque lié au radon ».
Les différents acteurs locaux en charge du risque radon ont constaté qu’il existe très peu de sociétés de diagnostic du radon dans la région, et peu d’entreprises pouvant proposer des travaux pour diminuer la concentration en radon.
Le projet de l’équipe composée de ces trois acteurs (CEPN, IRSN et EMN) a consisté à réaliser une sorte de "diagnostic" de la gestion du risque radon par les professionnels dans la région Pays de la Loire ; il a donc été réalisé tout au long de l’année 2013 par la tenue de groupes de travail rassemblant aussi bien des collectivités, des professionnels que des organismes de formation.
L’ensemble des réflexions a fait l’objet d’un rapport dont les principaux éléments ont été exprimés lors d’un séminaire le 14 novembre à Nantes où collectivités et professionnels du bâtiment étaient invités ;
Ces réflexions (format pdf - 1.2 Mo - 03/12/2013) portaient précisément sur :

  • l’état des lieux précis des difficultés rencontrées par les collectivités territoriales et acteurs de la prévention du risque radon pour passer du dépistage au diagnostic, puis à la remédiation,
  • le recensement des acteurs locaux du bâtiment dans le domaine de la qualité de l’air intérieur et l’identification des professionnels du bâtiment susceptibles d’être concernés par des actions de remédiation des risques liés au radon,
  • le recensement des organismes de formation et les formations actuelles pouvant intégrer un module sur le thème du radon,
  • l’identification des actions de sensibilisation et les besoins en formation des professionnels susceptibles de faciliter et d’accompagner les actions de gestion du radon dans les Pays de la Loire, tant en termes de remédiation dans les bâtiments anciens qu’en termes de conception dans les bâtiments neufs.

Ce séminaire a donc été l’occasion de présenter les conclusions de ces réflexions mais également :

  • des exemples de remédiation (format pdf - 9.2 Mo - 03/12/2013) ,
  • un exemple de formation (format pdf - 886.2 ko - 03/12/2013) pour les personnels des collectivités,
  • et un support pédagogique (format pdf - 3.3 Mo - 03/12/2013) conçu par les différents ministères, le CSTB et d’autres organisations professionnelles à l’attention des professionnels du bâtiment.

Les échanges et les différentes expressions lors de ce séminaire permettent de dégager des perspectives et des pistes d’actions pour poursuivre sur le sujet.

[1Bureau de Recherches Géologiques et Minières

[2Agence Régionale de Santé

[3Centre d’études sur l’Évaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire

[4Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire