Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Retour sur la matinée d’échanges du 12 juin "les clés pour mener à bien un projet E+C-"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juin 2018 (modifié le 29 juin 2018)

Cette matinée d’échanges sur l’expérimentation « Bâtiments à énergie positive et réduction carbone » avait vocation à répondre aux questions des maîtres d’ouvrage :

  • Quels niveaux visés, quels objectifs, quels temps d’étude ?
  • Quels éléments inclure dans le programme et le dossier de consultation des entreprises ?
  • Comment adapter la conduite de projet pour intégrer au mieux la démarche E+C- ?
  • Quels points de vigilance pour maintenir la performance du projet à chaque phase ?

Vous pouvez télécharger le programme (format pdf - 1.6 Mo - 16/05/2018)

Franck Dumaitre, directeur régional de l’ADEME a rappelé les objectifs fixés au départ de l’expérimentation : sensibiliser la profession du bâtiment aux évolutions à venir, former les assistants à maîtrise d’ouvrage et les bureaux d’études qui doivent réaliser les ACV, et réaliser 30 études en région.

Benoit Rocher, chargé de missions à la DREAL, a rappelé les grands principes du référentiel E+C-. 2 nouveaux indicateurs permettent de décrire le bâtiment : le bilan BEPOS qui évalue la consommation d’énergie non renouvelable résiduelle du bâtiment dans l’objectif de la limiter ou de la compenser, et le bilan carbone du bâtiment évalué à la fois sur sa composante Énergie et sa composante matière (produits de construction et équipements). L’expérimentation en cours depuis novembre 2016 rencontre un succès, 147 bâtiments ont transmis les informations techniques et économiques de leur projet, dont 25 en Pays de la Loire.

Télécharger la présentation de la DREAL (format pdf - 1.4 Mo - 19/06/2018)

Tristan Le Menaheze et Damien Janvier (cabinet Tribu Énergie) et Louis Bourru (Cerema) ont ensuite présenté les premiers résultats d’études E+C- réalisées dans le cadre du programme OBEC animé par l’ADEME et la DREAL. 9 bâtiments n’atteignent pas le niveau C1. Mais il convient de noter que de nombreuses données environnementales par défaut ont été utilisées en l’absence de données des fabricants. Par ailleurs, les études ont été réalisées sur des bâtiments qui n’avaient pas intégré cette contrainte lors de leur conception.

Télécharger la synthèse des résultats d’études E+C- (format pdf - 836 ko - 20/06/2018)

Tribu Énergie et le Cerema ont exposé les grandes lignes du guide de conduite d’une opération bas carbone commandé par ADEME / DREAL.
Destiné à la maîtrise d’ouvrage, ce guide propose différents jalons et leviers permettant de suivre les performances du projet sous l’angle de l’analyse en cycle de vie. Il est soumis à la concertation du 20 juin au 20 août (pour en savoir plus).

Anaïg Lebeau et Cyrielle Delpeyroux (Direction du patrimoine immobilier à la Région Pays de la Loire) ont illustré le guide sur la conception du lycée de Nort-sur-Erdre en expliquant comment la Région et la maîtrise d’œuvre (AIA) ont intégré l’ambition E+C- et bâtiment biosourcé tout au long de la conception du bâtiment.

Télécharger le guide présenté par Cerema / Tribu Energie et l’illustration de la Région (format pdf - 1.4 Mo - 21/06/2018)

Mickaël Thiery, chef du bureau de la performance environnementale des bâtiments neufs à la DHUP a conclu la matinée. Il a ainsi rappelé le souhait du ministère de débrider l’innovation en permettant d’aller chercher des solutions ambitieuses sur l’Energie et sur le Carbone. Est expertisé en ce moment un système de socle d’exigences sur l’Energie et le Carbone combiné à un système de points pour ceux qui veulent aller plus loin sur l’Energie et/ou le Carbone.
Les niveaux Energie et Carbone actuels seront revus pour avoir une échelle plus progressive et équilibrée sur l’Energie et une échelle plus riche sur le Carbone. Il sera recherché des niveaux d’équivalence entre les barreaux franchissables tant sur l’Energie que sur le Carbone.
Des travaux visent à mieux prendre en compte les matériaux biosourcés dans les données environnementales et notamment à valoriser le stockage de carbone pendant 50 ans dans le matériau.

Pour en savoir plus sur l’expérimentation lancée en 2016 afin de préfigurer la future réglementation environnementale des bâtiments neufs : http://www.batiment-energiecarbone.fr/