Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

 !mpact - Concours d’architecture biosourcée : 10 projets soumis par les étudiants de l’ENSA de Nantes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 août 2018

Le Ministère de la cohésion des territoires accompagne et soutien la SCOP Karibati dans la mise en place d’un concours national « bâtiments biosourcés » à destination des étudiants en école d’architecture. Pour l’édition 2017-2018, en complément du prix national, la DREAL Pays de la Loire a souhaité créer une mention régionale, en lien avec l’ENSA de Nantes, dotée d’un prix spécial.

Une réunion d’information et de sensibilisation s’est tenue à l’école d’architecture de Nantes le 8 mars 2018 et a réuni environ une cinquantaine d’étudiants.
Les inscriptions du concours 2018 sont maintenant clôturées, et pour cette première édition incluant un prix régional, ce sont 10 projets qui ont été soumis par des étudiants de l’école d’architecture de Nantes.

La Biosourcerie : projet d’une plateforme de valorisation des matériaux biosourcés pour la construction sur le site de l’ancienne usine à engrais Saint-Gobain dans le quartier en reconversion du Bas-Chantenay (Nantes). Pour ce projet à destination des filières vertes et du grand public, les étudiants ont choisi d’employer un grand nombre de familles biosourcées et vertes.

Pour les murs, à la pierre existante on ajoute le bois et la terre crue . L’isolation rassemble lin, chanvre, paille et laine de mouton. La toiture fait appel au roseau.


La tour autonome : sur le Pré-Gauchet, entre Malakoff et La Petite Amazonie, cette tour de 18 étages abrite des espaces de vie en commun : hôtel, auberge de jeunesse, restaurant, lieux associatifs. Cette proposition architecturale implique des toilettes sèches, la récupération des eaux pluviales ainsi que l’énergie solaire en autoconsommation. La structure est en bois lamellé-croisé (CLT) et argile compressée, l’isolation en laine de chanvre et fibre de bois, les cloisons sont en terre crue.

Un phare en ville : une maison du cinéma sur les berges de la Loire à Nantes, avec salle de projection, plateau de tournage et musée. La structure poteaux/poutre en chêne est vêtue d’un bardage Douglas. L’isolation est assurée conjointement par du mortier de chanvre, des panneaux de fibres de bois et des panneaux acoustiques en liège.


A table !  : une guinguette sur l’île de Versailles à Nantes. Pour accueillir des grandes tablées, la guinguette se compose de deux éléments « la chaumière » et le préau » qui s’insèrent entre les arbres déjà présents sur le site. La « chaumière » est recouverte d’une toiture en paille. matériau également utilisé pour l’isolation. Elle repose sur une structure mixte chêne et pin lamellé-collé. Le préau, structure temporaire, est protégé par une toile de jute.

TOP - Tower Organic Positiv : du logement social évolutif à Malakoff, Nantes. Le logement se compose d’un module construit et d’un espace de même volume où l’habitant peut, à l’aide d’un kit biosourcé qui lui est fourni, agrandir son espace de vie. La structure est en bois massif, avec des panneaux de CLT qui assurent le contreventement. L’isolation est en chanvre.

Une résidence sénior : un quartier résidentiel sénior dans le quartier de Trentemoult à Rezé. Ce programme propose des maisons individuelles adaptées et des espaces collectifs (salle polyvalente, ateliers, place publique…). Les maisons sont en bois (structure et façade), avec une isolation en ouate de cellulose.

Paraguay  : projet de réhabilitation du collectif de logement social "Paraguay" situé dans le quartier de la Petite censive à Nantes. Le projet propose une réorganisation du système de circulation en construisant une coursive en façade. L’isolation par l’extérieur opte pour une ossature en bois douglas (comme pour la coursive) et une isolation en chanvre.

Vélo, Resto, Dodo : en bord de Loire, quartier Malakoff, une tour de 18 étages qui accueille un hôtel pour cyclotouristes et sportifs, ainsi qu’un gymnase. L’ossature en bois massif (chêne) est contreventée par des panneaux en CLT. L’isolation est assurée par des panneaux de laine de chanvre et de fibres de bois. Les murs intérieurs du gymnase sont en terre crue.

De l’eau à la bouche  : création d’un espace collectif de stockage et de cuisines pour les produits agricoles cultivés sur le parc de Brière en permaculture. Le site, inscrit dans le cadre du port de la chaussée neuve, sur la commune de Saint-André-des-Eaux, accueille également un restaurant proposant à sa carte ces produits locaux. La bâtiment reprend le code de la chaumière avec un toit en roseau sur une structure bois.


W3 - Water, Wood, Wind : réhabilitation de la friche de l’ancien filtrage de l’usine d’eau de Malakoff et construction de deux bâtiments qui consistent en une tour de 14 logements (T1 à T3) et une auberge pour les jeunes chercheurs travaillant sur l’environnement aquatique de la Petite Amaonie. Une ossature Douglas est isolée par l’extérieur avec du béton de chanvre et à l’intérieur avec de la fibre de bois.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter la DREAL.

Le jury se réunira fin septembre pour étudier la sélection des travaux retenus et délibérera sur le choix des lauréats.
La remise des prix régionaux aura lieu mi-octobre 2018 à l’ENSA. Le programme de la soirée sera bientôt diffusé.