Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Infrastructures de transport et aménagement

Logistique de la grande distribution alimentaire en Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 mars 2010 (modifié le 30 août 2010)

Objectifs

La grande distribution tient une place importante dans l’organisation des flux et une part non négligeable des déplacements fret.
L’étude commandée par la DREAL des Pays de la Loire au CETE de l’Ouest vise à mieux cerner les stratégies de chaque grande enseigne en termes de logistique et d’approvisionnement de ses centres de vente dans notre région, en les mettant autant que possible en perspective avec les stratégies plus globales, aux échelles supra-régionales.

Organisation de l’étude

Le travail rendu par le CETE de l’Ouest (janvier 2010) s’appuie principalement sur des bases de données pré-existantes (surfaces et répartition spatiale des enseignes), sur des interviews conduites auprès des responsables logistiques de quelques grandes enseignes, ainsi que sur des travaux menés à l’échelle nationale par un service technique central du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer (SETRA).

Résultats

Il ressort de cette étude que chacun des groupes enquêtés que ceux-ci organisent des stratégies propres à chaque enseigne aux 3 niveaux territoriaux recensés :
au niveau national : une organisation et un découpage territorial par grandes régions de périmètres très variables selon les enseignes,
à l’intérieur de chaque région logistique, une localisation optimum des entrepôts centraux, au barycentre du périmètre desservi,
une implantation locale qui répond à des critères connus : proximité d’une agglomération plutôt importante, coût du foncier et facilité d’accès par les grands axes routiers.
On note sur ce point que si le ferroviaire est très peu utilisé, en revanche la possibilité d’une telle desserte existe fréquemment sur les sites logistiques de la grande distribution.

Plus globalement on constate que, dans le contexte économique actuel, la répartition spatiale de la logistique mise en place antérieurement par les grandes enseignes n’évolue plus guère, mises à part des extensions ou adaptations ponctuelles.
On semble bien être entré maintenant dans une phase de transition, où l’implantation des grandes enseignes a atteint la saturation à l’échelle nationale.
La grande distribution paraît désormais s’engager dans une nouvelle phase, au cours de laquelle différents facteurs conduiront sans doute à des évolutions importantes : percée du "e-commerce" et retour de la vente de proximité, poussée des grandes marques sur de nouveaux marchés émergeants, évolutions règlementaires et mise en oeuvre du"Grenelle de l’environnement"….