Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance, évaluation et développement durable

Lettre n°15 sur la prospective du 18 mai 2018

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 mai 2018 (modifié le 6 août 2019)

Bonjour,

Vous trouverez ci-après des initiatives de prospective menées en région Pays de la Loire, ainsi que des liens présentant des travaux de prospective réalisés dans d’autres régions.

Le service de la connaissance des territoires et de l’évaluation/Division Observations Études et Statistiques
Nous contacter.

  L’expo Nantes de demain

Jusqu’au 30 juin, dans le cadre de l’événement Complètement Nantes (cf. agenda), l’exposition sur le Nantes de demain invite à découvrir et à parler collectivement de la manière de faire la ville, au travers de quatre halles :

  1. RESPIRER : le retour de la nature en ville,
  2. INNOVER : Nantes, territoire d’expérimentation de la ville de demain,
  3. DESTINATION : 11 quartiers se métamorphosent avec les Nantais (cf. n° précédent de la lettre sur Nantes Co),
  4. PARTICIPER : la fabrique citoyenne.

En savoir plus sur cette exposition grâce au site dédié

A voir également : la ville d’Aix a co-organisé le 6 février dernier un séminaire prospectif dédié à la ville de demain.

Complètement Nantes

  Le temps au CDLa

Cette année, le conseil de développement de la Loire-Atlantique (CDLa) se penche sur le temps : « cette temporalité impalpable mais qui rythme nos vies, le temps passé, le temps qui passe, les temps de vie et ses différents rythmes, le temps subit, et, bien sûr, le futur. »
« Le CDLA entre dans une ère nouvelle pour proposer d’autres contenus, d’autres formats et d’autres interactions. »

Lors de sa plénière du 12 juin, le CDLa présentera les travaux qu’il a menés durant l’année.

En savoir plus sur le site du CDLa

Le Temps, thème 2018 du CDLa

  Le management réinventé

Tendances n°57

Le dernier numéro de Tendances, la revue du conseil de développement de la Loire-Atlantique (CDLa) a pour thème les nouvelles formes de management.

« De la philosophie à la pratique, des mots aux actes, le CDLa s’est transformé en chercheur d’or. Aux 4 coins de la Loire-Atlantique, nous sommes allés voir s’il y a une réalité derrière les beaux discours. Et notre quête n’a pas été vaine.
De notre périple, nous sommes revenus avec 3 pépites, 3 entreprises qui tracent la voie d’un management d’un genre nouveau dans le département. »

Retrouver le numéro 57 de Tendances sur le site du CDLa

  Horizons Pays de la Loire 2050 »

La Région a lancé une vaste concertation auprès des acteurs du territoire et de la population ligérienne pour l’élaboration de son nouveau "schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires" (Sraddet).
Le mardi 17 avril, lors de la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP), Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire, a annoncé vouloir construire une nouvelle vision de l’aménagement et du développement des Pays de la Loire.
Pour « structurer un nouveau modèle de développement à long terme pour [les] territoires d’ici 2020 », elle lancera une démarche prospective « Horizon Pays de la Loire 2050 », « pour dessiner le visage de notre Région dans les 30 prochaines années. »

Une précédente réflexion prospective de la Région portait le regard en 2040.
En savoir plus sur « Pays de la Loire 2040 »

  Projection de l’artificialisation

Au rythme de croissance 2009/2015, pourtant observé en période de ralentissement économique, il suffirait d’à peine plus de cent ans (en 2114) pour doubler les surfaces artificialisées de 2009. Les écarts entre départements seraient bien-entendu très importants, allant de 70 années (en l’an 2079) pour la Mayenne, à 120 ans (en l’an 2130) pour le Maine-et-Loire.

Les projections de population, réalisées par l’Insee, sont à l’horizon 2050 très favorables à la région des Pays de la Loire.
Si les futurs habitants consommaient autant de surfaces cadastrées que ceux arrivés durant la période 2009/2014, plus de 80 000 hectares seraient nécessaires (55 000 ha selon l’hypothèse basse et 109 000 ha selon l’hypothèse haute).
Par ailleurs, l’écart entre les taux de croissance de l’artificialisation et de la population se creuserait encore, accentuant le phénomène d’étalement urbain à l’œuvre.
Enfin, au rythme de croissance observé dans les cadastres de 2012 et 2017, l’emprise bâtie doublerait avant la fin du siècle, en 2096.

Emprise au sol du bâti en grand format (nouvelle fenêtre)
Emprise au sol du bâti
Etalement urbain en grand format (nouvelle fenêtre)
Etalement urbain
Surfaces artificialisées en grand format (nouvelle fenêtre)
Surfaces artificialisées
En savoir plus
Retrouver le détail des indicateurs de consommation d’espace (ICE) mis à jour, sur le site de la Dreal des Pays de la Loire

  Gestion durable du trait de côte

Trois territoires littoraux bretons se sont portés volontaires pour expérimenter une approche prospective et participative pour une gestion durable de leur trait de côte :

  • Lamballe-terre-mer (22),
  • Pays de Lesneven - Côte des Légendes (29),
  • Le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan (56).

La méthode élaborée dans le cadre de ces expérimentations locales a été capitalisée afin de produire un guide méthodologique pour mieux anticiper les conséquences du recul du trait de côte ainsi que les enjeux à venir sur leurs territoires littoraux, participant à la définition de leur « projet de territoire ».

Retrouver ce guide de décembre 2017, sur le site internet de la Dreal Bretagne

Guide prospectif pour une gestion du trait de côte

  Une maison construite par une imprimante 3D à Nantes

L’impression 3D dans les travaux publics émerge et c’est à Nantes que la première
maison imprimée (T5), destinée à être habitée, a été construite.
La presse a publié de nombreux articles sur cette innovation :

Maison imprimée en 3D (photo 1) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 1)
Maison imprimée en 3D (photo 2) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 2)
Maison imprimée en 3D (photo 3) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 3)
Maison imprimée en 3D (photo 4) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 4)
Maison imprimée en 3D (photo 5) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 5)
Maison imprimée en 3D (photo 6) en grand format (nouvelle fenêtre)
Maison imprimée en 3D (photo 6)

  Production d’électricité en 2035

Réseau de Transport d’Electricité (RTE) a produit cinq scénarios possibles d’évolution du mix énergétique pour la production d’électricité de 2018 à 2035.

En savoir plus sur le site Vie publique

  Les Éclaireurs : une méthode créative pour imaginer l’administration de demain

Comment rendre l’administration à la fois plus désirable, plus démocratique, plus efficace, mieux organisée autour des pratiques et des besoins des citoyens et à des coûts mieux maîtrisés ? Et si l’on ré-interrogeait de façon créative et prospective les mécanismes classiques de l’action publique ?

Les Éclaireurs (anciennement appelé La Pointeuse) est un programme de prospective collaborative développé par le laboratoire de La 27e Région pour imaginer l’administration de demain. « En pointant à chaque fois un sujet décalé, les Éclaireurs donnent à voir les outils, les manières de faire et les processus qui peupleront l’administration publique du XXIe siècle. »

En savoir plus sur le site de la 27eme région

  Prospective des paysages

Voulez-vous recevoir une carte postale des personnes qui habiteront chez vous en 2070 ? Choisissez une carte et cliquez pour l’agrandir.

Loire-Authion en 2070 (recto) en grand format (nouvelle fenêtre)
Loire-Authion en 2070 (recto)
Loire-Authion en 2070 (verso) en grand format (nouvelle fenêtre)
Loire-Authion en 2070 (verso)
Saumur en 2070 (recto) en grand format (nouvelle fenêtre)
Saumur en 2070 (recto)
Saumur en 2070 (verso) en grand format (nouvelle fenêtre)
Saumur en 2070 (verso)

Les réflexions prospectives sur les paysages, fonctionnent généralement très bien, car les paysages sont des objets tangibles qui mobilisent les citoyens.

En France tout particulièrement, depuis le début des années 2000, les paysages font régulièrement l’objet de travaux de prospective. Le premier exercice à avoir fait date s’intéressait à l’avenir du Mont-Saint-Odile en 2000. L’originalité de cet exercice reposait sur sa capacité à provoquer des rencontres improbables entre des commerçants, des riverains, le clergé, des entreprises, des médecins pour interroger collectivement l’avenir du site.
Depuis ce succès, la prospective sur les paysages s’est exportée hors de France. Par exemple à Madagascar.

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France a rédigé un guide pour conduire des démarches prospectives par le paysage.

En Pays de la Loire, le parc naturel Loire Anjou Touraine est souvent cité en exemple. Il possède un conseil scientifique et prospective pour développer l’innovation au sein du parc. Il propose de nombreuses animations prospectives portant le regard jusqu’en 2080. Il a notamment animé un travail de rédaction de cartes postales « Bons baisers de 2070 », dont deux figurent plus haut.

L’école d’architecture de Nantes a également mené en 2017 un programme de réflexion sur les paysages, intitulé « Utopiades de la Brière à la mer ».

La prospective se prête particulièrement bien aux réflexions sur les paysages.
Elle interroge :

  • les visuels en imaginant des décors et en pointant les contradictions : ce lieu est emblématique et son attractivité génère de l’activité économique… qui peut, à l’excès, remettre en cause la beauté du site.
  • le végétal de demain : quelle flore s’adaptera demain dans un contexte de dérèglement climatique ?
  • les modes de vie : nos pratiques alimentaires, par exemple, influenceront à terme la production agricole et les paysages qui nous nourrissent (un champ de maïs fourrage n’a pas le même aspect qu’un champ dédié à la permaculture ?). A quoi ressemblera tel paysage accueillant des éoliennes ? Un bourg densifié ? Ou telle carrière dans 30 ans ?
  • les modes de gouvernance sur les territoires : l’approche prospective mobilise et déstabilise les jeux d’acteurs en place.

Les outils utilisés sont nombreux et souvent très créatifs : projections 3D dans 10, 20 ou 30 ans, spectacle vivant, etc.

  MOND’Alim 2030

Le Centre d’études et de prospective du ministère de l’agriculture et de l’alimentation pilote une prospective MOND’Alim 2030.

Selon lui, « la mondialisation des systèmes alimentaires est entrée dans une nouvelle phase que la prospective a cherché à caractériser.
Les processus de gouvernance sont en rapide évolution, et si les règles multilatérales structurent toujours les systèmes alimentaires, ce cadre est de plus en plus concurrencé. Les régulations actuelles tendent à faire converger les politiques agricoles et les normes alimentaires, mais leur coordination reste parfois limitée.
Alors que les initiatives privées se multiplient, l’action des États se renforce dans plusieurs domaines. »

Une note de 8 pages, illustrée de nombreux indicateurs, explique et décrit ces principales tendances :
Choisissez un indicateur et cliquez pour l’agrandir

Aides agricoles en grand format (nouvelle fenêtre)
Aides agricoles
Normes privées par produit alimentaire en grand format (nouvelle fenêtre)
Normes privées par produit alimentaire
Indications géographiques en grand format (nouvelle fenêtre)
Indications géographiques
Droit à une alimentation adéquate en grand format (nouvelle fenêtre)
Droit à une alimentation adéquate

  Demain des territoires en action (Conférence AgroParisTech)

Réseau AgroParisTech

En 2018, le réseau des praticiens territoriaux, animé par AgroParisTech, interroge la prospective dans l’action territoriale.

Face aux urgences actuelles (environnementales, sociétales, économiques), les métiers et les pratiques au sein des territoires sont confrontés à l’incertitude.

En quoi la prospective peut-elle être un outil d’aide à l’action pour relever les défis liés à des dynamiques territoriales en mutation ? Comment réinventer nos façons de faire à travers le processus créatif qu’engage la construction d’un futur ?

Les retours d’expérience d’acteurs variés présentés lors de cette journée ouvrent le débat sur la prospective comme processus collectif en vue de l’action au sein des territoires.

Retrouver les moments-clés (vidéos) de cette journée, ainsi qu’un compte-rendu, sur le site d’AgroParisTech

  Agenda

  • tous les jours (sauf le lundi) jusqu’au 30 juin 2018, à la carrière Miséry à Nantes, l’éco-événement Complètement Nantes pour échanger sur la manière de construire la ville de demain. Ce rendez-vous est idéal pour débattre des défis à relever face aux transitions, participer à une Disco soupe, expérimenter le véhicule autonome ou encore le jardinage avec un robot.
  • le mardi 22 mai 2018, à Paris-La Défense, séminaire de prospective sur « les Territoires dans la Transition énergétique », organisé par le CGDD
    Seminaire prospective territoriale du CGDD (format pdf - 500.2 ko - 18/05/2018)
  • le jeudi 24 mai 2018 (à partir de 19h30) à Nantes (carrière Miséry), Table-ronde sur « Vivre, manger, consommer, recycler, se déplacer… Quels modes de vie en 2030 ? »
  • le mardi 5 juin, à Nantes, atelier écoquartier, organisé par Dreal, qui abordera la mobilité de demain
    Programme Atelier Ecoquartier (format pdf - 224.6 ko - 18/05/2018)
  • le mercredi 6 juin 2018 (19h50-22h15), à Nantes (Polytech), conférence de Dominique Bourg, philosophe et professeur à l’université de Lausanne sur le thème « Transitions sociétales et spiritualités : quel(s) rapport(s) ? »
  • le jeudi 7 juin 2018 (16h45-22h30), à Nantes (Polytech), ateliers et soirée « Coopération des acteurs pour la transition énergétique », organisés et animés par les auditeurs du Collège des transitions sociétales
  • le vendredi 8 juin 2018, à Nantes (Polytech), conférence du cycle « Transitions en questions » de Jo Spiegel, maire de Kingersheim (Haut-Rhin) sur le thème Et si on prenait (enfin) les rameurs au sérieux
  • le mardi 12 juin 2018, à Vigneux-de-Bretagne (44), assemblée plénière du CDLa « Un jour, Un territoire » sur le thème Histoire de temps.
    En savoir plus sur le site du conseil de développement

Lettre d’information électronique n°17
La prochaine lettre d’information en prospective de la DREAL des Pays de la Loire paraîtra durant le printemps 2019.

  S’abonner à la lettre

Pour recevoir les prochains numéros de cette lettre, inscrivez-vous ici !

Pour consulter les numéros précédents de la lettre d’actualité : archives de la lettre.