Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance, évaluation et développement durable

Les surfaces en eau à partir de la BD TOPO®

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 octobre 2014 (modifié le 2 août 2018)

L’indicateur

Les eaux de surface, par opposition aux eaux souterraines, sont repérables du ciel. La surface qu’elles occupent varie beaucoup, selon la pluviométrie et l’ensoleillement qui précèdent les prises de vue aériennes. 1,8 % de la région est recouvert d’eau, ce qui, par comparaison, est beaucoup moins que les routes (2,8 %) ou les parcelles bâties pour du logement (7,0 %), mais bien plus que l’emprise au sol du bâti (1,3 %) ou les parcelles bâties dédiées aux activités (1,5 %). Cette surface en eau est, en Pays de la Loire, très inégalement répartie.

Les points à retenir

  • 1,8 % de la région est recouvert d’eau.
  • Les surfaces en eau sont très inégalement réparties sur la région : 41,4 % des surfaces en eau se trouvent en Loire-Atlantique.
  • 3,5 % de la Loire-Atlantique sont recouverts d’eau.
  • Presque toutes les surfaces artificielles en eau se trouvent en Loire-Atlantique et Vendée.
  • En matière d’usage des sols, les territoires de la région se démarquent davantage par la place occupée par l’eau ou le bâti que par celle des routes.

En savoir plus

Télécharger l’étude complète qui contient :

  • des cartes,
  • des chiffres-clés par département et par type de territoire (littoral, rural, banlieue, villes-centres, etc.)
  • des commentaires.

Brochure sur les surfaces en eau (format pdf - 564.2 ko - 14/10/2014)

Les surfaces en eau

Données utilisées et méthode

Le fichier de données sur l’eau est disponible au format Ods :
1-14_surfaces_eau_méthode et données (format ods - 98.1 ko - 19/06/2015)

Les données sont communales.

Pour chaque commune, le fichier fournit :

  • la surface des bassins
  • la surface des châteaux d’eau
  • la surface des réservoirs d’eau
  • la surface d’eau

Avant toute utilisation, merci de prendre connaissance de la méthodologie proposée par le ministère.
Un « groupe de travail national sur l’évaluation de la consommation d’espace à partir des fichiers fonciers » a été mis en place en 2011 par le ministère, faisant intervenir de nombreux partenaires (services de l’État, Ministère de l’Agriculture, FNAU, FNSafer et INRA notamment). Le travail de ce groupe s’est concrétisé par la publication d’une série de fiches proposant, sur la base d’expériences, des indicateurs de mesure de la consommation d’espace.
Retrouver les fiches en téléchargement libre sur le site du Cerema

Mise à jour

Aucune mise à jour n’est envisagée.

A voir également

D’autres études, réalisées par la Dreal, permettent de détailler différents aspects de la consommation d’espace par l’eau, les bâtiments, les parcelles bâties, etc. Elles sont librement téléchargeables sur le site de la Dreal.
Elles concernent :