Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Les liens entre espèces et milieux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 décembre 2009

Toutes les espèces sont menacées à des degrés divers par les modifications de leurs milieux.

Les mammifères

Ils ont beaucoup souffert de l’action humaine et de nombreuses espèces continuent à subir cette agression de façon inquiétante (surfréquentation, fragmentation des habitats, obstacles sur les voies de passage entre différents milieux essentiels à leur survie…) ; c’est le cas, entre autres, de la Loutre, des chauve-souris.

Les oiseaux

Certaines espèces sont menacées par la destruction des biotopes, en particulier des zones humides, mais aussi la modification des pratiques agricoles et la réduction de leurs ressources alimentaires… Ainsi, la situation est préoccupante pour l’outarde canepetière et le râle des genêts.

Les poissons

Plusieurs espèces sont en régression, particulièrement celles dont le milieu de vie est détruit par l’aménagement des cours d’eau et les pollutions (esturgeons, saumon, alose). L’anguille est particulièrement menacée par les excès de la pêche à la civelle, en particulier dans l’estuaire de la Loire.

Les reptiles et amphibiens

Les reptiles sont beaucoup affectés par la détérioration des habitats, notamment les destructions des talus bocagers, et la réduction des ressources alimentaires dues à l’usage d’insecticides et de rodenticides [1]. L’assèchement des mares abreuvoirs et marécages et la régression des prairies naturelles font aussi peser une lourde menace sur de nombreux amphibiens.

Les invertébrés

L’usage massif d’insecticides, de produits phytosanitaires et la disparition de milieux originaux (landes, tourbières, pelouses sèches, vieux arbres…) constituent les principales causes de raréfaction de ces espèces.

D’autres espèces, pour être communes et connues de tous n’en sont pas moins protégées : hérisson, écureuil, lézard vert, couleuvres, rainette verte, hérons, mésanges…

Dans un milieu naturel, chaque espèce joue un rôle

Les espèces sont souvent inféodées à des milieux spécifiques où elles trouvent tout ce dont elles ont besoin pour survivre et se reproduire. Dans l’écosystème quel qu’il soit, chaque espèce aura son rôle à jouer et une place bien déterminée, dite « niche écologique ». Si une espèce disparaît, c’est l’ensemble des réseaux complexes qui s’établissent entres les espèces et leurs milieux et entre les espèces elle-mêmes qui sont altérés, avec des conséquences souvent irréversibles.

[1Produits destinés à éliminer les rongeurs.