Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

La stratégie régionale biodiversité des Pays de la Loire est validée par le comité régional de la biodiversité

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 juin 2018 (modifié le 18 juin 2018)

Face à la situation alarmante de l’érosion de la biodiversité en France comme en région Pays de la Loire, Nicole Klein, préfète de la région Pays de la Loire a rappelé lors de ce comité régional biodiversité la volonté du gouvernement de renforcer son action en portant une ambition nouvelle à travers l’élaboration d’un plan national pour la biodiversité, lancé le 18 mai dernier par Monsieur Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire.

Les services de l’État (DREAL) ont été étroitement associés par le conseil régional à la rédaction de la stratégie régionale biodiversité (SRB) Pays de la Loire.

L’État s’associera pleinement à la mise en œuvre de cette stratégie dans le cadre fixé par le plan national pour la biodiversité en cours d’élaboration.

Cette stratégie est basée sur une concertation étroite avec l’ensemble des acteurs.

Elle s’articule autour de 7 enjeux stratégiques qui se déclinent en 11 objectifs prioritaires et 19 actions.

Elle donne un cadre commun destiné à permettre à chacun de poursuivre ses actions en contribuant à la préservation de la biodiversité.

Il convient désormais de mettre en œuvre la feuille de route de cette stratégie dont les enjeux sont notamment :

  • la mise en réseau des acteurs ,
  • la mise en œuvre de la séquence éviter-réduire-compenser (ERC), en l’intégrant dans les stratégies d’aménagement,
  • le fléchage des financements (guichet unique),
  • les bonnes pratiques (partenariat),
  • la formation des jeunes,
  • la responsabilité sociale et environnementale des entreprises,
  • l’innovation.

La stratégie régionale biodiversité doit faire l’objet d’une validation en CAR à l’automne et d’une validation formelle en commission du Conseil régional à l’automne.

La SRB réussit à assurer un équilibre entre connaissance/protection et valorisation de la biodiversité. Elle doit permettre d’assurer des liens entre le monde urbain et rural, avec l’enjeu du territoire local, public, privé, associatif et du monde académique ainsi que des producteurs et consommateurs.

Le défi du changement climatique est un enjeu majeur. Les questions posées ont porté notamment sur la définition des objectifs et indicateurs afin d’appuyer la stratégie pour les espaces protégés, l’accompagnement de l’agriculture biologique, le positionnement des acteurs associatifs et l’organisation du mécénat.

Lors de ce comité régional, la préfète a précisé les points qui justifient une attention particulière des services de l’État dans la mise en œuvre de cette stratégie :

  • la connaissance,
  • la nécessité d’une meilleure intégration des enjeux de biodiversité dans les autres politiques publiques, notamment l’eau et l’agriculture,
  • la protection et la gestion des espaces naturels à travers notamment les enjeux associés à la définition d’une stratégie foncière adaptée.

Elle a demandé à ses services de poursuivre l’accompagnement de l’agriculture vers une prise en compte accrue des enjeux de biodiversité, en s’appuyant sur les démarches engagées par la profession agricole comme récemment le réseau agriculture et biodiversité.

Elle a rappelé que le lancement du dispositif « Territoires engagés pour la nature », destiné à démultiplier et à accompagner les initiatives des communes et des communautés de communes en faveur de la biodiversité, permettrait de donner une nouvelle impulsion en ce sens.

La stratégie régionale biodiversité (SRB) met la biodiversité et la nature au cœur des politiques publiques.

Elle est le résultat d’une démarche de concertation large et au plus près des territoires avec l’ensemble des acteurs de la région :

Cette démarche de consultation s’est déroulée en plusieurs temps et sur l’ensemble de la région.

Des concertations thématiques ou groupes de travail ont d’abord permis d’entendre les différents acteurs mobilisés afin d’identifier les leviers de valorisation des enjeux de biodiversité aux différents échelons territoriaux, les pistes de mise en cohérence des politiques publiques et des initiatives privées ainsi que les outils et partenariats à développer pour renforcer l’action du collectif en faveur de ce capital naturel commun.

Les groupes de travail thématiques, qui ont réuni en octobre et novembre 2017, à Nantes, près de 300 personnes, ont permis de confronter les points de vue et expériences respectives des acteurs publics et privés de la région.

Pour structurer au mieux les débats et profiter de l’expertise de chacun, les groupes de travail ont été organisés de façon à traiter l’ensemble des enjeux identifiés dans le cadre du diagnostic territorial préalable : connaissances, préserver & gérer, foncier, tourisme, économie, financement, formation & sensibilisation.

Un site internet dédié a permis de recueillir les contributions de tous ceux qui le souhaitaient. Cette consultation numérique a permis d’élargir le panel des contributeurs mobilisés et de recueillir plus de 31 contributions complémentaires.

Enfin, 5 rencontres départementales organisées en mars et avril ont fait ressortir la diversité et la richesse de nos territoires.

Celles-ci ont mobilisé près de 200 participants.

L’objectif principal consistait à confronter la vision régionale, établie lors des concertations thématiques, aux diagnostics locaux et aux besoins de chaque territoire. Grâce à ce maillage territorial renforcé, les problématiques différentes auxquelles sont confrontées les zones rurales et les zones urbaines ont été conjointement entendues. Ces temps d’échanges se sont poursuivis par une consultation locale afin de recueillir un maximum de contributions constructives et faire de cette SRB, un véritable projet de territoire partagé et opérationnel.

Le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel a également été consulté à trois reprises pour partager les éléments de diagnostic et enfin les premières orientations stratégiques et opérationnelles sur le projet de plan d’action.

La stratégie régionale de la biodiversité ainsi que l’ensemble des informations et documents associés sont disponibles via la plateforme :

Pour en savoir plus sur le comité régional de la biodiversité (CRB)

La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a réformé et modernisé la gouvernance de la biodiversité tant au niveau national que régional. Ainsi, au niveau régional, ont été créés des comités régionaux de la biodiversité (CRB) (décret n°2017-370 du 21 mars 2017) qui se substituent aux comités régionaux « trame verte et bleue ».

Le CRB constitue un lieu privilégié d’information, d’échanges et de concertation qui a vocation à être consulté sur tous les sujets concernant la biodiversité régionale. La création de ces comités s’inscrit dans une logique de simplification de la gouvernance actuelle de la biodiversité. Elle vise également à assurer une cohérence des politiques de biodiversité menées à l’échelle des régions, qui sont aujourd’hui, du fait du renforcement de leurs compétences, des acteurs essentiels pour la préservation de la biodiversité.

Les membres du CRB des Pays de la Loire ont été nommés par arrêté conjoint de la présidente de la région Pays de la Loire et préfète de la région Pays de la Loire du 9 janvier 2018. Le comité a été installé par la présidente de la région Pays de la Loire et préfète de la région Pays de la Loire le 9 février 2018.