Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance, évaluation et développement durable

L’évolution des surfaces de parcelles bâties selon Majic

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 octobre 2014 (modifié le 5 mars 2019)

L’indicateur

Les parcelles bâties occupent 7,4 % de la surface régionale, ce qui est beaucoup plus que les emprises routières (2,8 %) ou les surfaces en eau (1,8 %). Entre 2010 et 2017, près de 16 400 hectares ont été mobilisés pour du bâti en Pays de la Loire, dont plus de la moitié pour de l’habitat seul. De grands écarts sont mesurés entre les territoires de la région Pays de la Loire. Les écarts continuent de se creuser, puisque les territoires situés en troisième couronne des villes-centres captent la majorité des nouvelles surfaces de parcelles bâties.

Les points à retenir

  • en 2016, 7,4 % de la surface régionale sont constitués de parcelles bâties.
  • Plus du tiers des principaux centres urbains est constitué de parcelles bâties.
  • Le taux d’occupation des parcelles bâties est particulièrement faible dans la Sarthe, à l’inverse de la Vendée.
  • Entre 2010 et 2017, près de 16 400 hectares ont été mobilisés pour du bâti en Pays de la Loire, dont plus de la moitié pour de l’habitat seul.
  • Les parcelles bâties de la Vendée enregistrent la plus forte croissance annuelle sur la période 2011/2016.
Parcelles bâties  en grand format (nouvelle fenêtre)
Parcelles bâties
Cliquez pour agrandir
Taux d'artificialisation des parcelles bâties  en grand format (nouvelle fenêtre)
Taux d’artificialisation des parcelles bâties
Cliquez pour agrandir
Evolution du parcellaire bâti entre 2011 et 2016  en grand format (nouvelle fenêtre)
Evolution du parcellaire bâti entre 2011 et 2016
Cliquez pour agrandir

En savoir plus

Télécharger l’étude de 2014 qui contient :

  • des cartes,
  • des chiffres-clés par département et par type de territoire (littoral, rural, banlieue, villes-centres, etc.)
  • des commentaires.

Avertissement : dans l’étude de 2014, toutes les parcelles bâties selon les fichiers fonciers, ont été comptabilisées, sans le moindre filtre. Comme la région compte, en milieu rural, des parcelles faiblement bâties de plusieurs hectares, sans qu’il y ait eu division cadastrale, des filtres ont depuis été appliqués pour exclure les parcelles faiblement bâties.

Données utilisées et méthode

Les données sont disponibles au format Ods.
Données et méthode sur le parcellaire bâti (format ods - 199.3 ko - 28/11/2014)

Elles sont communales.

Pour chaque commune, le fichier fournit :

  • les surfaces totales des parcelles comportant un bâti (un ou plusieurs locaux d’habitation ou d’ ;activité économique) au 01/01/ 2011
  • les évolutions depuis 2006
  • le nombre de locaux
  • des données détaillées pour le parcellaire bâti à dominante résidentielle

Avant toute utilisation, merci de prendre connaissance de la méthodologie proposée par le ministère.
Avant toute utilisation, merci de prendre connaissance de la méthodologie proposée par le ministère.
Un « groupe de travail national sur l’évaluation de la consommation d’espace à partir des fichiers fonciers » a été mis en place en 2011 par le ministère, faisant intervenir de nombreux partenaires (services de l’État, Ministère de l’Agriculture, FNAU, FNSafer et INRA notamment). Le travail de ce groupe s’est concrétisé par la publication d’une série de fiches proposant, sur la base d’expériences, des indicateurs de mesure de la consommation d’espace.
Retrouver les fiches en téléchargement libre sur le site du Cerema

Mise à jour

Les fichiers fonciers, obtenus à partir des données Majic, permettent de mettre à jour annuellement la donnée.

A voir également

D’autres études, réalisées par la Dreal, permettent de détailler différents aspects de la consommation d’espace par l’eau, les bâtiments, les parcelles bâties, etc. Elles sont librement téléchargeables sur le site de la Dreal.
Elles concernent :


Télécharger :