Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Air, climat et énergie

Contenu

Gestion des pics de pollution de la qualité de l’air

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 avril 2017
Réforme du cadre de gestion des pics de pollution de la qualité de l’air : rapidité et automaticité

Afin de mieux anticiper les épisodes de pollution persistante, les arrêtés préfectoraux de mesures d’urgence en cas de pic de pollution sont en cours de renouvellement :
- les collectivités locales (intercommunalité, départements, région) seront associées aux mesures d’urgences dans un comité, avec les experts mandatés en matière de qualité de l’air et de météo ;
- pour être plus réactif, à partir du niveau d’information, le niveau d’alerte est déclenché avec les mesures associées dès la prévision du dépassement pour le lendemain. On gagne ainsi deux jours par rapport aux mesures préfectorales de 2015 ;
- pour être plus exhaustif, l’arrêté préfectoral sera complété, l’ozone ajouté aux particules (PM10) et aux oxydes d’azote (NO2) dans le dispositif d’alerte en cas de persistance du pic de pollution.

Les certificats qualité de l’air

Le certificat qualité de l’air « Crit’Air » est un dispositif qui permet de classer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution. Il est obligatoire pour circuler en cas de mise en œuvre de la circulation différenciée décidée par les préfets lors d’épisode de pollution. Pour en savoir plus ou obtenir votre vignette : https://www.certificat-air.gouv.fr/fr/

 

Pied de page

Site mis à jour le 26 avril 2017
Plan du siteSaisir les services de l’ÉtatCrédits - Mentions légalesFlux RSS des actualités | Authentification | Flux RSS