Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Gestion de crise des étiages

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 février 2011 (modifié le 12 avril 2012)

Par delà la gestion structurelle de la ressource en eau, la région des Pays de la Loire est particulièrement marquée par les étiages, c’est à dire les niveaux bas des nappes et des rivières lors des années sèches.

Le SDAGE Loire-Bretagne a instauré un système harmonisé de gestion des rivières durant ces années sèches pour tout le bassin Loire-Bretagne. Ce système consiste en la création de zones hydrographiques dite d’influence, pouvant comprendre plusieurs bassins versants, et chacune gérée par une station hydrométrique de référence dite point nodal (disposition 7E).

Pour chacun de ces points nodaux, le SDAGE prévoit deux niveaux de débit journalier : un Débit Seuil d’Alerte au-dessous duquel une des activités utilisatrices d’eau ou une des fonctions du cours d’eau est compromise ; un Débit de Crise au-dessous duquel seules les exigences de santé, de salubrité, d’alimentation en eau potable et de maintien de la qualité des milieux naturelles peuvent être satisfaites. Il existe de même des Piézométries Seuil d’Alerte et des Piézométries de Crise pour la gestion des nappes souterraines.

Ces éléments sont complétés, à l’échelle départementale, de zones plus fines pour avoir un gestion qui s’adapte mieux au territoire et aux usages. Cette gestion fait l’objet, dans chaque département, d’un Arrêté Cadre Sécheresse qui prévoit les modalités qui seront mises en œuvre en cas de franchissement des différents seuils. Ces Arrêtés Cadre Sécheresse sont consultables sur les sites internet des préfectures de département.

Les niveaux des cours d’eau et des nappes sont régulièrement suivis par l’unité Hydrologie et Hydrométrie. Généralement, les Arrêtés Cadre Sécheresse prévoient un premier seuil dit de vigilance, déclenchant des mesures d’informations. Lorsque le Seuil d’Alerte est franchi, des mesures de limitations des consommations d’eau sont prescrites par arrêté préfectoral. Si le Seuil de Crise est franchi, des interdictions de certains usages de l’eau sont prescrites, toujours par arrêté préfectoral.

Les mesures prises sont levés lorsque les seuils sont franchis à la hausse.

Voir l’actualité des mesures prises.