Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Création de la réserve naturelle nationale de la Casse de la Belle Henriette en Vendée

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 septembre 2011

La réserve naturelle nationale de la Casse de la Belle-Henriette en Vendée vient d’être créée par décret du 31 août 2011 signé de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et paru au journal officiel du 2 septembre.

Située sur les communes de la Faute-sur-Mer et de la Tranche-sur-Mer, cette réserve naturelle de 337 hectares vient protéger l’une des dernières lagunes naturelles du littoral atlantique. Cet espace naturel est en effet l’un des rares témoins des mécanismes géomorphologiques et biologiques naturels des côtes sableuses. Intégré dans le vaste ensemble naturel du Marais Poitevin, il abrite plusieurs habitats naturels d’intérêt communautaire, de très nombreuses espèces animales et végétales (dont certaines sont protégées). Il constitue également un site important d’accueil pour de nombreuses espèces d’oiseaux nicheurs, migrateurs et hivernants (Gravelot à collier interrompu, Pipit rousseline, Gorgebleue à miroir, Marouette ponctuée et même le très rare Phragmite aquatique). Enfin, la lagune de la Belle-Henriette abrite une importante station de Pélobate cultripède, un des amphibiens les plus menacés du littoral atlantique.

Ce classement trouve son origine en 1996 dans le plan d’actions en faveur du Marais poitevin. Le site fait partie du site Natura 2000 du Marais Poitevin et il contribue aujourd’hui à la stratégie nationale de création d’aires protégées. Cette stratégie met en œuvre un engagement du Grenelle de l’environnement qui vise à porter la superficie du réseau des espaces naturels sous protection forte à 2% du territoire d’ici 2019.

Cette création est l’aboutissement d’un important travail mené avec les acteurs locaux, en particulier les représentants des communes, des chasseurs et des associations concernés, par la DIREN puis la DREAL des Pays de la Loire.

La mise en place de la réserve naturelle va notamment comporter la création d’un comité consultatif présidé par le préfet qui va rassembler les acteurs locaux concernés pour établir et suivre la gestion de la réserve naturelle. Il s’appuiera sur un comité scientifique et un gestionnaire mis en place par le préfet. La tâche principale du gestionnaire sera de proposer, d’ici trois ans, le premier plan de gestion de cet espace naturel qui sera applicable cinq années avant sa révision. Le préfet de Vendée lancera prochainement un appel à manifestation d’intérêt afin de sélectionner, parmi les candidats, le futur gestionnaire de la réserve naturelle.

Mise à jour des données

Les données et les métadonnées ont été mises à jours :

Portfolio