Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques et nuisances

Consultation publique du nouveau Plan National Santé Environnement (PNSE4)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 novembre 2020

Jusqu’au 9 décembre 2020, le quatrième Plan national santé environnement (2020-2024) est mis en consultation publique. Tous les citoyens et acteurs impliqués dans la thématique sont invités à donner leur avis et faire des propositions sur un site internet dédié.

Les attentes citoyennes sur les questions de santé environnement sont de plus en plus fortes.
La pandémie de Covid-19 rappelle les liens étroits entre la santé humaine, la santé animale et l’environnement. C’est dans ce contexte, que les ministères des Solidarités et de la Santé et de la Transition écologique lancent le quatrième plan national santé environnement (PNSE4).
Ce plan porte une ambition : mieux comprendre les risques auxquels chacun s’expose afin de mieux se protéger.
Fondé sur l’approche « Une seule santé », il doit permettre à chacun, citoyen, élu, professionnel, chercheur, d’agir pour un environnement favorable à notre santé.
Il insiste également sur l’enjeu de développer des actions dans les territoires.

Le PNSE4 comporte 19 actions et poursuit 4 objectifs prioritaires :

  • S’informer sur l’état de son environnement et les bons gestes à adopter ;
  • Réduire les expositions environnementales affectant notre santé ;
  • Démultiplier les actions concrètes menées dans les territoires, en mobilisant les collectivités ;
  • Mieux connaître les expositions et les effets de l’environnement sur la santé des populations, en développant des efforts de recherche en santé-environnement.

Depuis lundi 26 octobre 2020 et jusqu’au 9 décembre 2020, citoyens, professionnels et associations sont appelés à donner leur avis concernant le PNSE4.

Vous aussi, prenez part à cette consultation en prenant connaissance de l’article dédié sur le site internet du PRSE 3, ou en vous rendant directement sur le site internet de la consultation publique pour déposer votre commentaire.