Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Colloque du 1er octobre 2015 sur la rénovation énergétique de l’habitat.

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 octobre 2015 (modifié le 20 février 2019)

S’inscrivant dans le cadre de la COP 21, ce colloque, organisé par la DREAL des Pays de la Loire, en partenariat avec l’ADEME et la Région , a dressé un panorama complet de l’organisation mise en place au plan local pour répondre aux objectifs de rénovation énergétique de l’habitat.

En ouverture des travaux, Laurent Girometti a rappelé les dispositifs déjà en place et les prolongements prévus par la loi de transition énergétique et de croissance verte sur la thématique de la rénovation énergétique des bâtiments. Concernant le service public énoncé à l’article 22 de la loi, il a notamment fait valoir la souplesse nécessaire à sa mise en oeuvre par les acteurs.
Annick Bonneville, directrice régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, a souligné :
- l’objectif volontariste de rénover en région Pays de la Loire,560 0000 logements (sur 1937500 logements) entre 2009 et 2020, ce qui permettrait de réduire la consommation finale d’énergie de 23%.
Les interventions qui ont suivi ont respectivement exposé et mis en relief :
- la cartographie et la définition des différents guichets à disposition du public,
- l’efficacité des campagnes de communication sur le sujet et l’impact quasi immédiat sur le cheminement des ménages à envisager des travaux de ce type,
- la pertinence de la bonne coordination des informations et du regroupement des prestataires , afin que le ménage dispose d’éléments convergents facilitant sa prise de décision et bénéficie si possible d’un interlocuteur unique,
- le besoin d’accompagnement en proximité que ressent le ménage, pour mener à bien le projet de rénovation thermique de son logement,
- la notion de "faire ensemble", tant pour le ménage lors du montage du dossier que pour les professionnels pour réaliser le projet,
- la préoccupation des professionnels à adapter leurs pratiques et compétences, pour à la fois promouvoir et faciliter la conduite des projets auprès des ménages et aussi répondre aux exigences de la mention RGE,
- l’impact des financements (publics mais aussi bancaires) qui permettent de concrétiser les projets, et génèrent de l’activité économique.
- la logique de complémentarité entre les différents acteurs, ainsi que la chaîne de compétences mobilisée, allant du notaire ou l’agence immobilière jusqu’au bureau d’études thermiques, sans oublié l’implication des collectivités, des professionnels du bâtiment ou celle des conseillers des différents guichets qui accueillent le public concerné.

Le colloque a été conclu par Roland Gérard, directeur général de l’ADEME, qui a mis en perspective les axes fondamentaux ressortis des travaux de l’après-midi, à savoir :

  • la nécessite de continuer à simplifier les dispositifs,
  • le besoin d’accompagnement que ressentent les ménages,
  • le "travailler ensemble" exprimés par l’ensemble des acteurs et professionnels présents,
  • l’évaluation de la consommation énergétique dans le logement après-travaux,

Les actes du colloque  :

Diaporama du colloque (format pdf - 2.5 Mo - 13/10/2015)

Charte pour stimuler la renovation énergetique habitat prive (format pptx - 506.3 ko - 06/11/2015)