Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Logement et construction

Chiffres clefs du programme "Habiter mieux" en Pays de la Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 janvier 2017 (modifié le 16 mars 2017)

Accélérer la rénovation énergétique des logements privés en Pays de la Loire

Depuis son lancement en 2011, le programme « Habiter mieux » a permis la rénovation énergétique de plus de 14 000 logements en Pays de la Loire.

L’an dernier, près 2 900 ménages ont ainsi été aidés pour un montant total de 26,2 M€ (21,6 M€ sur le budget d’intervention de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et 4,6 € de primes du Fonds d’aide à la rénovation thermique (FART)).

Pour la majorité, il s’agit de propriétaires occupants modestes voire très modestes : 3/4 des propriétaires occupants aidés en 2016 sont considérés comme « très modestes » au regard de la grille de ressources de l’Agence (Attention ! cette grille est révisée chaque année en fonction de l’indice des prix à la consommation. La nouvelle a été adoptée en décembre 2016 pour une application au 1er janvier 2017.

En moyenne, en 2016, sur un projet estimé à 18 760 € de travaux, l’aide de l’Anah a été de 8 300 € (44%) avec à la clef, des gains énergétiques de l’ordre de 42 %.

A cette aide de l’Anah peuvent s’ajouter des subventions complémentaires des collectivités dont l’aide régionale aux économies d’énergie pour les particuliers du Conseil régional (voir site du conseil régional). Il ne faut pas non plus omettre les avantages fiscaux qui, cumulés aux aides directes, font réduire le coût de l’opération : le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est un de ces avantages sous réserve de faire appel à une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement) pour la pose des équipements.

Si 9 ménages aidés sur 10 occupent leur logement, 1 sur 10 est propriétaire bailleur. Les bailleurs peuvent également prétendre à des financements de l’Anah. En contrepartie, ils s’engagent à plafonner les loyers pour favoriser l’accès au logement des plus modestes. L’an dernier, la subvention moyenne versée à des propriétaires bailleurs a été de 18 260 € pour un coût global de travaux de plus de 49 000 € (37%). Les gains énergétiques ont été de plus de 58 %.

Habiter mieux est un programme à la fois social, économique et environnemental :

  • c’est un vecteur de solidarité en luttant contre la précarité énergétique et en encourageant les propriétaires bailleurs à mettre sur le marché des logements dignes et accessibles financièrement ;
  • un levier économique à travers les emplois générés et les nouvelles filières créées ;
  • un engagement pour demain parce que maîtriser notre consommation d’énergie, c’est préserver notre environnement.