Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance, évaluation et développement durable

Alors que les bureaux d’étude privilégient le temps long…

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 décembre 2009 (modifié le 12 février 2010)

Alors que les bureaux d’étude privilégient le temps long, les collectivités retiennent un horizon plus court.

Le temps du mandat politique pour les collectivités

Majoritairement, les collectivités conçoivent des politiques à moins de 10 ans et se calent ainsi à la durée du mandat politique.
Pour au moins trois motifs, cette tendance forte peut tout de même être modulée :
1) D’abord, les techniciens, sans-doute parce que leur position est plus stable au sein de la collectivité, envisagent des échelles de temps plus longues.
2) Ensuite, la pratique de la prospective invite à élaborer des stratégies à plus long terme. Le moyen terme (10 à 20 ans) est ainsi bien plus souvent choisi par les collectivités qui disposent d’une expérience.
3) Enfin, les pays se distinguent par leur souhait de construire l’avenir à moyen, voire long terme.

Le temps des collectivités

Le temps long des bureaux d’étude

Les bureaux d’étude, à l’inverse, optent majoritairement pour une échelle de temps longue (10 à 20 ans), permettant de réfléchir à une stratégie pour la génération suivante.

Le temps des bureaux d’étude